Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Collège Mazenod : l’écusson avec la croix ne sera plus obligatoire pour les élèves musulmans

Collège Mazenod : l’écusson avec la croix ne sera plus obligatoire pour les élèves musulmans

Paru le jeudi, 16 septembre 2021 02:26

Deux jours de discussions et un compromis à la clé : « le port de cet écusson n’est pas obligatoire pour les élèves musulmans qui sont dans cette école », a annoncé Paul Atanga Nji (Minat), ministre de l’Administration territoriale, transformé pour la circonstance en médiateur. En clair, dès ce mercredi 15 septembre, les élèves d’obédience musulmane sont exemptés du port de l’écusson avec la croix.

En visite dans le septentrion, le Minat a été amené à arbitrer le différend qui opposait la direction du collège Mazenod de Ngaoundéré (région de l’Adamaoua) et les leaders religieux. La pomme de discorde : le souci pour les responsables de ce collège de renom de voir tous les élèves arborer un écusson sur lequel est dessinée une croix, comme il est de coutume depuis longtemps. Inadmissible pour les leaders religieux, en tête desquels l'imam de la grande mosquée de la ville, Cheikh Mahmoud Ali, qui a lancé une campagne de boycott.

« S’agissant du problème d’écusson qui est un peu l’identité de l’école, nous avons pensé que toutes les communautés doivent continuer à respecter la discipline du collège Mazenod. Toutefois, le Cameroun est un pays laïc », a tenu a rappelé le ministre Paul Atanga Nji sur la CRTV radio.

Au terme des discussions, les deux parties se sont engagées à faire respecter la décision. L'imam Mahmoud de la mosquée centrale de Ngaoundéré, qui avait publié un communiqué demandant à tous les musulmans de retirer leurs enfants de l'école, est revenu sur sa déclaration, affirmant que le calme était revenu.

Quant à l'archevêque de Ngaoundéré, Emmanuel Abbo, a déclaré que l'école n'a jamais imposé le port d'une croix aux élèves, mais que c'est un badge qui porte une croix et qui est l'identité de l'institution. De plus pour le prélat, depuis la création de l'école, cela a été la coutume, ce qui fait la spécificité du collège.

L.A.

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes