Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Hôpital général de Yaoundé : de nouveaux générateurs d’hémodialyse pour éviter de nouvelles grognes des patients

Hôpital général de Yaoundé : de nouveaux générateurs d’hémodialyse pour éviter de nouvelles grognes des patients

Paru le jeudi, 16 septembre 2021 10:21

L’Hôpital général de Yaoundé (HGY) vient de se doter de 10 nouveaux générateurs d’hémodialyse pour renforcer la prise en charge des patients souffrant d’insuffisance rénale. Selon les responsables de cet établissement hospitalier, ces nouveaux appareils aideront à relever les capacités du centre d’hémodialyse, tout en réduisant les délais d’attente. « Quand on a 10 générateurs en plus, cela veut dire qu’on peut prendre 10 autres patients à la fois sans que les uns attendent les autres et qu’on fasse la queue. Ce qui nous permet de diminuer le nombre de séances par jour », a déclaré à la télévision nationale Pr Vincent de Paul Djientcheu, directeur général de l'HGY.

« La capacité d’accueil, nous allons la monter à 20. Avant, on était entre 15 et 16 par jour. En termes de fonctionnalités, les anciennes machines étaient plus mécaniques. Les nouvelles sont plus digitales, ça va un peu plus vite. Le temps de dialyse, autrefois estimé à une heure, est désormais réduit de moitié : entre 30 et 35 minutes », selon Samuel Ebelle, major du service d’hémodialyse. L’HGY pense pouvoir atteindre le plafond de 2 000 dialysés par mois avec ces nouvelles acquisitions, contre 1 400 à 1 500 auparavant. La mise en service de ces nouveaux appareils hier mercredi 15 septembre s’inscrit dans le cadre des efforts fournis par le gouvernement pour un meilleur accès aux soins.

Même si ces machines sont loin de couvrir les besoins de l’HGY, elles constituent cependant une bouffée d’oxygène pour les malades régulièrement confrontés à la pénurie des kits de dialyse. Le 1er juin dernier, des insuffisants rénaux ont organisé une nouvelle manifestation devant cette formation sanitaire pour revendiquer notamment l’organisation régulière des séances d’hémodialyse. Ceux-ci étaient, une fois de plus, privés de soins en raison de la panne de plusieurs machines. En janvier dernier, le ministre de la Santé publique (Minsanté), Manaouda Malachie, a annoncé la mise à disposition de nouveaux appareils de dialyse (entre 40 et 60) dans cet hôpital pour tenter de remédier à cette situation.

P.N.N

Lire aussi:

Insuffisance rénale : comprendre la crise de la prise en charge, malgré une subvention annuelle de 4 milliards FCFA

Face à la grogne des dialysés, le gouvernement en quête de solutions pour un meilleur accès aux soins

Dernière modification le jeudi, 16 septembre 2021 10:22

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.