Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Le Premier ministre ordonne le renouvellement des organes dirigeants des fédérations sportives civiles

Le Premier ministre ordonne le renouvellement des organes dirigeants des fédérations sportives civiles

Paru le vendredi, 16 septembre 2022 03:05

Le ministre des Sports et de l’Éducation physique (Minsep), Narcisse Mouelle Kombi, a reçu tous les présidents des fédérations sportives civiles ce 15 septembre. Un seul point à l’ordre du jour : l’organisation des élections avant la fin de cette année. Il s’agit d’une injonction du Premier ministre, Joseph Dion Ngute (photo). Il l’a formulée lors du conseil de cabinet du mois de juillet.

Les dernières élections ont eu lieu en 2013. Depuis cette date, les organes dirigeants des fédérations n’ont pas été renouvelés à cause de plusieurs contraintes. Il y a tout d’abord eu la nécessité d’améliorer le cadre règlementaire. Ensuite, la situation sécuritaire dans certaines régions du pays a obligé le report des élections. La crise du Covid-19, l’organisation du Championnat d’Afrique des nations (CHAN) et de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) au Cameroun n’ont pas favorisé le déclenchement du processus électoral. Parvenu à cette date, rien n’empêche plus que ces élections se déroulent sans ambages.

Reste plus qu’à s’arrimer au calendrier olympique. Problème : les futurs présidents ne pourraient avoir que des mandats d’une année, car les prochains Jeux olympiques doivent se tenir à Paris (France) en 2024. Pour éviter des mandats aussi brefs, les acteurs du sport camerounais proposent des mandats de cinq ans… Certains proposent aussi une féminisation du sport.

M.A.N

Lire aussi:

Narcisse Mouelle Kombi : « Tout sera fait de sorte que Olembe puisse abriter l’apothéose »

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Au cours de l’année 2021, la direction générale des Impôts du ministère des Finances a encaissé près de 10 milliards de FCFA de paiements d’impôts via le téléphone portable

InfographieSBBC cameroun impots payes