Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Lutte contre les inondations : des maisons démolies à Bafoussam

Lutte contre les inondations : des maisons démolies à Bafoussam

Paru le vendredi, 16 octobre 2020 15:38

Près d’une cinquantaine de maisons ont été détruites depuis lundi 12 octobre par les autorités municipales de Bafoussam, la capitale régionale de l’Ouest. L’opération a concerné les quartiers de Kouogouo et de Gouache. Il s’agit essentiellement de constructions érigées sur les drains qui bloquent le passage des eaux et favorisent les inondations. Marquées de la croix de Saint-André depuis plusieurs mois déjà, les maisons démolies avaient été libérées par leurs occupants au moment du passage des engins de la Communauté urbaine de Bafoussam.

« Bafoussam a connu de très fortes pluies la semaine dernière. On a enregistré de multiples inondations et c’est par la grâce de Dieu si nous n’avons pas enregistré de victimes. Nous avons rappelé aux gens qui sont installés le long de ces zones, les dangers auxquels ils sont exposés, surtout ceux qui construisent sur les drains. Face à leur mutisme, nous sommes donc passés à l’acte parce que nous ne voulons pas que notre ville enregistre un Gouache 2 », a déclaré à Cameroon tribune le maire de la ville de Bafoussam, Roger Tafam, qui pilote cette opération.

Le quartier de Gouache, dans le 3e arrondissement de Bafoussam, est devenu tristement célèbre à la suite de l’éboulement meurtrier survenu dans la nuit du 28 au 29 octobre 2019. Un drame qui a officiellement fait 43 morts. Cette opération de démolition s’inscrit dans le cadre du programme d’assainissement urbain.

Pour cette première phase, l’objectif est de libérer les drains afin de faciliter l’écoulement des eaux pluviales. Le 8 octobre, des pluies diluviennes ont entrainé de graves inondations dans plusieurs quartiers de la Bafoussam. Des domiciles, des établissements scolaires et des commerces ont été submergés et certains ouvrages d’art (ponts et dalots) se sont effondrés.

Pour lutter contre les inondations, la mairie de Bafoussam entend procéder à l’aménagement des drains qui ont été réduits par des constructions anarchiques. Le maire Roger Tafam a accordé un délai aux ménages pour harmoniser la distance qui sépare la maison du drain à au moins 10 mètres réglementaires ou de libérer complètement pour ceux qui ont construit sur le drain, rapporte le quotidien à capitaux publics. Passé ce délai, il sera procédé aux déguerpissements forcés. Après cette phase, la mairie compte s’attaquer aux maisons bâties dans les zones marécageuses et sur la chaussée.

P.N.N

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.