Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
CHAN 2021 : les pelouses endommagées par les centres anti-Covid-19 demandent réfection

CHAN 2021 : les pelouses endommagées par les centres anti-Covid-19 demandent réfection

Paru le vendredi, 16 octobre 2020 15:52

Le stade Mbappe Leppe à Douala fait partie des terrains d’entraînement retenus pour le Championnat d’Afrique des nations (CHAN) que le pays organise en janvier 2021. Mais à trois mois du coup d’envoi, l’infrastructure nécessite des réfections, notamment la pelouse. Ce, à quelques jours de l’arrivée d’une mission d’inspection de la Confédération africaine de football (CAF) attendue le 28 octobre prochain au Cameroun.

Lors de sa visite de travail sur le site ce jeudi 15 octobre, le ministre des Sports et de l’Éducation physique (Minsep), Narcisse Mouelle Kombi, a pu se rendre compte de l’état de délabrement de l’aire de jeu. En cause notamment, le démantèlement en cours du dispositif contre le coronavirus (Covid-19) dans ce stade érigé en centre spécialisé de prise en charge dans le cadre de la riposte gouvernementale contre la pandémie.

« Le démantèlement a été engagé et dans la perspective des solutions qui puissent permettre de rendre cette infrastructure sportive disponible, l’État a pris ses responsabilités. L’État mettra les moyens nécessaires à disposition pour que le stade Mbappe Leppe puisse retrouver sa fonctionnalité à l’horizon du CHAN », a déclaré le ministre, à l’issue de sa tournée.

Le 20 août, le Minsep a adressé une correspondance à son collègue de la Santé publique (Minsanté), Manaouda Malachie, pour demander le démantèlement des centres de prise en charge des patients de Covid-19 dans les stades, notamment les stades Mbappe Leppe et de Ngoa-Ekellé (Yaoundé), ainsi que Middle Farm Stadium (Limbe).

« Je vous saurai gré des dispositions que vous voudrez bien prendre afin que les opérations de démantèlement à engager préservent, autant que faire se peut, l’intégrité physique desdites infrastructures, en attendant l’établissement d’un état de lieux contradictoire des dégradations subies par celles-ci, en vue des réhabilitations nécessaires », écrivait le Minsep qui répercutait par-là les instructions du secrétaire général de la présidence de la République (SGPR), Ferdinand Ngoh Ngoh.

Dans une correspondance le 7 octobre au Minsanté, le SGPR a réitéré l’urgence de ce démantèlement dans les « 24 heures ». Ce, « afin que les entreprises en charge des travaux de réhabilitation des aires de jeu puissent engager les travaux, de manière à pouvoir les livrer au plus tard au mois de décembre 2020, date de la prise en main des infrastructures par la CAF », souligne Ferdinand Ngoh Ngoh. Ce jeudi, le Minsanté a procédé au démantèlement du centre spécialisé du stade militaire, qui servira également comme terrain d’entraînement pour le CHAN. La pelouse, endommagée, va nécessiter des travaux avant l’arrivée des experts de la CAF.

P.N.N

Lire aussi:

Covid-19 : polémique autour du démantèlement des centres de prise en charge situés dans les stades

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.