Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Covid-19 : la Croix-Rouge camerounaise mise sur la sensibilisation

Covid-19 : la Croix-Rouge camerounaise mise sur la sensibilisation

Paru le vendredi, 17 avril 2020 09:48

Depuis le 25 mars 2020, la Croix-Rouge camerounaise (CRC) met en œuvre des activités visant à aider le gouvernement dans la lutte contre la maladie à coronavirus (Covid-19), basées notamment sur la sensibilisation. Plus de 1000 volontaires de la CRC sont ainsi actuellement déployés sur le territoire national pour sensibiliser sur les consignes d’hygiène basiques recommandées par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et le gouvernement. Soit 200 à Yaoundé, l’un des plus importants foyers de l’épidémie.

« L’objectif des secouristes sur le terrain est d’expliquer comment se laver les mains, pourquoi il est important de le faire et procéder à des démonstrations de lavage des mains », explique Bernard Ayissi Noah, directeur national de la gestion des catastrophes à la CRC. Après deux semaines d’activités à Yaoundé, plus de 70% de la population a reçu une instruction ou un message de sensibilisation des volontaires relatif au mode de transmission de la maladie, aux symptômes ou aux mesures de prévention contre le Covid-19, apprend-on.

Si 45% des sondés sont convaincus que les consignes d’hygiène et les mesures gouvernementales permettront d’endiguer l’épidémie, 55% semblent ne pas encore avoir compris la gravité de cette maladie, regrette cette association humanitaire. « On peut observer un scepticisme de certaines populations et un refus de la maladie. Toutefois, les équipes des volontaires ne ménagent aucun effort pour atteindre une masse critique des populations, toutes tranches confondues », affirme la CRC, qui a bénéficié d’une troisième reconnaissance d’utilité publique le 31 mars dernier.

Outre les quartiers, la sensibilisation se fait également dans les points d’agglomération comme les marchés, les gares routières et les carrefours où des dispositifs de lavage des mains ont été installés grâce au Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef). Cette agence onusienne finance les interventions de la CRC dans le cadre du partenariat qui lie les deux organismes.

Pour cette opération, l’Unicef a remis un important lot de matériel d’hygiène à la CRC. Celui-ci est composé de près de 20 000 bidons, 100 robinets, 11 000 seaux, 14 100 cartons de savons en morceau et 396 cartons de savon liquide. Dès la semaine prochaine, la CRC procédera à l’installation de 30 cubitainers à Yaoundé. Ceux-ci seront alimentés en eau grâce à un partenariat avec la société publique de distribution d’eaux Camwater.

Des kits de lavage de main, du savon et des bidons pour la conservation de l’eau seront par ailleurs distribués dans les prisons et les orphelinats. « Les virus respiratoires tels que la maladie à coronavirus se propagent lorsque du mucus ou des gouttelettes contenant le virus pénètrent dans votre corps par l’intermédiaire de vos yeux, de votre nez ou de votre gorge. Le plus souvent, ce contact a lieu par les mains. Les mains sont également l’une des manières les plus courantes de transmettre le virus d’une personne à une autre. Durant une pandémie, le fait de se laver fréquemment les mains avec de l’eau et du savon fait partie des mesures les plus économiques, les plus faciles et les plus importantes pour prévenir la propagation d’un virus », explique l’Unicef.

P.N.N

Dernière modification le vendredi, 17 avril 2020 11:33

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.