Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Droits de l’enfant : le Cameroun vante son cadre législatif et réglementaire

Droits de l’enfant : le Cameroun vante son cadre législatif et réglementaire

Paru le mercredi, 17 juin 2020 13:34

« L’accès à une justice adaptée aux enfants en Afrique ». C’est le thème de la 30e édition de la journée de l’enfant africain célébrée le 16 juin 2020. Occasion pour la ministre des Affaires sociales (Minaf), Pauline Irène Nguéné, de réaffirmer, au cours d’une communication gouvernementale, l’attachement du Cameroun aux normes juridiques garantissant le respect des droits fondamentaux de l’enfant.

Parmi ces droits, figure en bonne place l’accès à la justice. « Sans un accès effectif à la justice adaptée, les enfants restent vulnérables aux abus, exploitation et violences provenant de divers horizons », a martelé la Minaf.

Pauline Irène Nguéné souligne que la célébration de la journée de l’enfant africain constitue, pour les États africains, « une occasion de marquer un temps d’arrêt pour faire le point sur une ou plusieurs situations de non-observance des droits de l’enfant en cours dans plusieurs pays, afin de prendre des mesures appropriées pour l’endiguer et assurer davantage la protection sociale, le développement harmonieux, le plein épanouissement et le mieux-être de nos enfants ».

La Minaf a vanté les acquis du Cameroun en la matière, notamment l’adoption d’un cadre législatif et réglementaire et la ratification de presque tous les instruments juridiques internationaux sur la protection de l’enfance. Le gouvernement est allé plus loin en définissant des mécanismes d’assistance juridique des enfants ainsi que des mesures dédiées à la protection de ceux qui sont vulnérables.

D.M.

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.