Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Nord-Ouest : une dizaine de soldats tués dans une embuscade des séparatistes

Nord-Ouest : une dizaine de soldats tués dans une embuscade des séparatistes

Paru le vendredi, 17 septembre 2021 07:20

Hier, jeudi 16 septembre, une patrouille de deux blindés de l’armée est tombée dans une embuscade à l'engin explosif improvisé (EEI) sur la route Bamessing-Sabga dans le département du Ngoketunjia, région du Nord-Ouest. D’après une source sécuritaire, des militaires, dont des soldats du Bataillon d’intervention rapide (BIR) ont été tués par les séparatistes venus en grand nombre. D’autres sources, non confirmées, font état d’au moins 15 soldats tués.

Des séparatistes ont revendiqué l’attaque dans des vidéos mises en circulation sur les réseaux sociaux. On peut y voir des combattants posant devant les blindés incendiés ou encore arborant uniformes et armes arrachées aux soldats. Dans d’autres encore, les corps des militaires mutilés ou brûlés gisent.

D’après certains observateurs deux milices indépendantistes ont mené cette attaque. Il s’agit des « Jaguars of Bamessing », commandés par « General Sagard » et les « Marines of Bambalang », l’un des groupes rebelles les plus redoutables dans la région du Nord-Ouest et qui est mené par « General No Pity ». Ce dernier apparaît d’ailleurs dans des photos de cette attaque, jubilant au milieu de ses hommes ou posant devant un des blindés en flammes.

Les Marines of Bambalang sont responsables de plusieurs attaques dans la région du Nord-Ouest, mais aussi dans la région voisine de l’Ouest.

L’attaque de jeudi après-midi intervient cinq jours après l’embuscade de Kumbo au cours duquel sept soldats du BIR ont été tués.

Partie de revendications des avocats et des enseignants fin 2016, la crise anglophone va se transformer en guerre séparatiste dès 2017. Malgré l’offre de paix, maintes fois reformulée par le président de la République, les séparatistes vont persister dans l’option armée. Le conflit a déjà fait plus de 3000 morts selon un décompte de l’International Crisis Group et fait plusieurs centaines de réfugiés et déplacés internes.

L.A.

Dernière modification le vendredi, 17 septembre 2021 07:35

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Le classement des passeports africains selon leur puissance (au 3ème trimestre 2021)

InfographieTF classement puissance passeports africains

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.