Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
13 personnes interpellées à Yaoundé et Douala pour avoir braqué les Brasseries du Cameroun

13 personnes interpellées à Yaoundé et Douala pour avoir braqué les Brasseries du Cameroun

Paru le mardi, 17 novembre 2020 11:37

Echec et mat pour des braqueurs. Douze malfaiteurs, âgés de 27 à 40 ans, ont été interpellés et sont placés en garde à vue à la légion de la gendarmerie nationale du Littoral, à Douala.

Ils sont suspectés d’être les auteurs des braquages à main armée qui se sont déroulés depuis le début de l’année 2020 dans les centres de distribution des Brasseries du Cameroun dans les régions du Sud, du Littoral et du Centre.

Les braquages ont précisément été perpétrés à Kribi, Eseka, Edea, Nkongsamba, Olembe et Nsam pour un butin estimé à près de 100 millions FCFA, révèle Cameroon tribune ce 16 novembre.

La gendarmerie est saisie de l’affaire et l’enquête confiée au Service central des recherches judiciaires. Celle-ci aboutit à l’interpellation, à Yaoundé, d’un premier suspect. Ce dernier aurait été repéré grâce à un renseignement humain, apprend-on. Une arme à feu et des munitions sont découvertes à son domicile lors de la perquisition.

Après son interpellation, le braqueur présumé a reconnu son implication dans cette affaire. Selon le média public, son exploitation a permis l’identification et l’arrestation des 12 autres suspects à Douala.

Le premier groupe, composé de trois membres, a été arrêté en possession de deux fusils de fabrication artisanale, de munitions et de poignards. Le second, constitué de 9 personnes, a été appréhendé avec deux armes à feu, dont un pistolet semi-automatique Glock avec un chargeur de neuf cartouches. Tous sont des repris de justice.

Avec 42 centres de distribution répartis dans les 10 régions, le réseau de distribution de la Société anonyme des Brasseries du Cameroun (SABC), filiale camerounaise du groupe français Castel, est le plus vaste et le plus étendu au Cameroun. 

P.N.N

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.