Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Le représentant spécial du président chinois, Liu Guozhong, en visite au Cameroun pour renforcer les partenariats

Le représentant spécial du président chinois, Liu Guozhong, en visite au Cameroun pour renforcer les partenariats

Paru le jeudi, 18 janvier 2024 01:54

En visite officielle au Cameroun, le vice-Premier ministre du Conseil des affaires d’Etat de Chine, Liu Guozhong, a été reçu ce mercredi 17 janvier par le président Paul Biya. Aucune déclaration officielle n’a ponctué les échanges « qui ont duré environ cinquante minutes », indique la présidence de la République du Cameroun sur son site Internet. Lors d’une conférence de presse le 12 janvier dernier, le gouvernement chinois a annoncé que le représentant spécial du président Xi Jinping se rendra tour à tour en Algérie, au Cameroun et en Tanzanie du 15 au 24 janvier, « à l’invitation » de ces pays.

« La Chine et l’Afrique font partie d’une communauté d’avenir partagé. L’Algérie, le Cameroun et la Tanzanie sont des pays importants en Afrique. La Chine est disposée à profiter de cette visite pour travailler avec les pays en développement, y compris les pays africains, afin de mettre en œuvre l’Initiative pour le développement mondial, l’Initiative pour la sécurité mondiale et l’initiative pour la civilisation mondiale, de défendre un monde multipolaire égal et ordonné et une mondialisation économique bénéfique pour tous et inclusive, de progresser sans cesse vers l’objectif de construire une communauté d’avenir partagé pour l’humanité et d’écrire un nouveau chapitre sur l’indépendance, la solidarité et l’autosuffisance des pays en développement », a déclaré Mao Ming, la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, dans des propos rapportés sur le site Internet de ce département ministériel. Il appert donc que Liu Guozhong a profité de son tête-à-tête avec le président pour évaluer l’état de la coopération entre Yaoundé et Pékin, vieille de plus de 50 ans (relation nouée en 1971), et examiner les perspectives.

Le président Paul Biya s’était rendu en 2018 en Chine dans le cadre d’une visite d’Etat à l’invitation de son homologue chinois, Xi Jinping. Durant son séjour, le chef de l’Etat avait souhaité que les relations de coopération entre les deux pays connaissent de nouveaux progrès « dans l’intérêt réciproque de nos deux peuples au terme de cette visite d’Etat », selon un communiqué de la présidence de la République du Cameroun. Paul Biya était reparti de Chine avec cinq accords de coopération signés pour « consolider ce partenariat stratégique », d’après la même source.

Il faut noter que la Chine est devenue un partenaire stratégique dans le développement du Cameroun. Ce pays d’Asie finance dans le pays de nombreux grands projets d’infrastructures énergétiques, routières, portuaires, sportives, sanitaires, des logements sociaux, etc. Ce, à travers des instruments financiers mis en place tels que les prêts et les dons octroyés à partir des différents bailleurs de fonds (gouvernement chinois, China Exim Bank, la Banque industrielle et commerciale de Chine…).

Selon l’Institut national de la statistique (INS), la Chine reste le premier client du Cameroun et le premier fournisseur du Cameroun, de même qu’elle occupe la place de premier investisseur dans le pays. En 2021, les échanges commerciaux entre les deux parties ont dépassé les 410 milliards de dollars américains pendant la première moitié de l’année, soit une hausse de 38,2 % en glissement annuel.

P.N.N

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Please publish modules in offcanvas position.