Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Covid-19 : les mesures du Cameroun pour empêcher l’importation de nouvelles souches du virus

Covid-19 : les mesures du Cameroun pour empêcher l’importation de nouvelles souches du virus

Paru le lundi, 18 janvier 2021 17:25

Le Cameroun a pris des mesures pour empêcher la propagation des nouvelles souches de la Covid-19, alors que des variantes du virus continuent de s’étendre dans le monde. En renforçant le dispositif de veille sanitaire aux postes de santé aux frontières (terrestres, maritimes et aéroportuaires) avec les tests de dépistage effectués «systématiquement» sur les voyageurs, la désinfection des bagages et des marchandises avant leur entrée sur le sol camerounais, Yaoundé espère ainsi «enrayer toute possibilité d’importation des cas», selon le ministre de la Santé publique (Minsanté), Manaouda Malachie.

«Par ailleurs, sur la base de la stratégie des 3T (traquer, tester, traiter, Ndlr), les opérations de testing se poursuivent dans les communautés. L’enjeu est de maintenir une veille sanitaire à son niveau optimal aux frontières en procédant à une recherche continue des cas éventuels à l’intérieur du pays en vue de démanteler, au plus tôt, toute constitution de foyers possibles de contamination», a-t-il ajouté lors du point épidémiologique le 14 janvier dernier. Cette mesure colle à la recommandation de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) qui a appelé, jeudi, les pays à «multiplier les tests de dépistage et le séquençage du virus dans le but de repérer, de suive et de traiter rapidement les nouvelles variantes de Covid-19 dès leur apparition».

Contaminations

Dans un tweet le 12 janvier, le Minsanté a annoncé qu’aucun cas de contamination par le variant britannique de la Covid-19 n’a pour l’heure été détecté au Cameroun.

Mais sur le continent, l’Afrique du Sud, le Nigeria, la Gambie, la Zambie et le Botswana ont détecté de nouvelles variantes du virus. «Une situation qui nous appelle à une prudence extrême et un respect rigoureux des mesures barrières édictées par l’OMS et le gouvernement camerounais», a déclaré le ministre. Surtout dans le contexte actuel marqué par la tenue du Championnat d'Afrique des nations (CHAN) auquel prennent part des équipes, délégations et supporters venus de pays où circule le virus mutant. 

Selon la directrice de l’OMS pour l’Afrique, Matshidiso Moeti, le respect des mesures essentielles telles que l’hygiène régulière des mains, la distanciation physique et le port du masque devrait être renforcé face aux nouvelles souches du coronavirus en Afrique. Surtout que l’on assiste à une hausse des cas de contaminations sur le continent, dont au Cameroun. «Notre courbe d’évolution de la maladie présente une légère remontée des cas d’infections au cours de la  dernière dizaine du mois de décembre. Cette situation s’explique par le relâchement des populations dans l’observance des mesures barrières pendant cette période consacrée aux fêtes de fin d’année», a déclaré le Minsanté.

«La campagne intensive de sensibilisation organisée par nos structures, de même que l’ensemble des partenaires et des départements ministériels impliqués dans cette lutte contre la propagation de la Covid-19, a eu pour effet d’éviter une explosion des cas de contaminations précisément au moment où de nouvelles souches du virus sont en circulation sur notre continent», a-t-il nuancé. Le Cameroun compte 28.010 cas confirmés du nouveau coronavirus à la date du 14 janvier, dont 26.861 personnes guéries et 455 décès, selon les chiffres officiels.

P.N.N

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes