Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Fecafoot : Cabral Libii se propose comme médiateur pour sauver le mandat de Samuel Eto’o Fils

Fecafoot : Cabral Libii se propose comme médiateur pour sauver le mandat de Samuel Eto’o Fils

Paru le lundi, 18 avril 2022 16:26

Les arbitres du Tribunal arbitral du sport (TAS) doivent se prononcer en appel, dans les prochains jours, sur la décision de la Chambre de conciliation et d’arbitrage (CCA) du Comité national olympique du Cameroun (CNOSC) d’annuler le processus électoral qui a conduit à l’élection de Samuel Eto’o Fils (photo) à la tête de la Fédération camerounaise de football (Fecafoot). Pour sauver le mandat de ce dernier, le député Cabral Libii propose ses services de médiateur.

« Nous les politiques de toutes les strates, nous pourrions œuvrer à la médiation autant que nous pouvons, ce d’autant qu’au point où on en est il y a plus de plaintes à retirer », écrit l’élu du Nyong-et-Kelle dans un post publié sur sa page Facebook. Dans ce même texte, Cabral Libii dévoile l’objectif de cette médiation. « L’idéal pour nous, est qu’il y ait enfin un accord transactionnel entre les acteurs en opposition, avant que la ou les décisions de la CCA ne soi(en)t revêtue(s) de l’autorité de chose jugée ».

Annulation du processus

Pour Cabral Libii il faut sauver le mandat de Samuel Eto’o Fils. Car depuis l’arrivée de l’ancienne gloire du football à la présidence de la Fecafoot, « le football camerounais reprend des couleurs ». Plus concrètement, le championnat Elite One attire à nouveau sponsors et spectateurs. De plus, le Cameroun a réussi à arracher au forceps une qualification pour la prochaine Coupe du monde, qui se joue au Qatar à la fin de cette année.

Pour Samuel Eto’o Fils par contre, cette affaire est un autre contentieux qu’il a hérité en arrivant à la Fecafoot. Tout commence au début du processus électoral qui va conduire à sa victoire. Pendant les élections au niveau départemental, la CCA reçoit des plaintes qui conduisent à une annulation du processus. Sauf que Seidou Mbombo Njoya, l’ancien président de la Fecafoot, ignore cette sentence et poursuit le processus. Il prend néanmoins soin d’interjeter appel au TAS.

Les arbitres du TAS doivent donc se prononcer sur cet appel. Et il y a des chances qu’ils confirment la décision de la CCA. Un scénario qu’il faut éviter à tous les prix, selon Cabral Libii et tous les soutiens de Samuel Eto’o Fils en concluant cet accord transactionnel. Pour l’instant, l’opinion ne sait pas si la proposition du député du Parti camerounais pour la réconciliation nationale (PCRN) a prospéré auprès des parties en conflit.

Michel Ange Nga   

Lire aussi :

Fecafoot : malgré le conclave du Mont Fébé, le mandat de Samuel Eto’o toujours en danger

Fecafoot : l’opération de déminage d’Eto'o à l’épreuve de nouveaux procès

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Au cours de l’année 2021, la direction générale des Impôts du ministère des Finances a encaissé près de 10 milliards de FCFA de paiements d’impôts via le téléphone portable

InfographieSBBC cameroun impots payes

 

Please publish modules in offcanvas position.