Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Vers la sécurisation du parc national de Douala-Edéa et la réserve de faune du lac Ossa

Vers la sécurisation du parc national de Douala-Edéa et la réserve de faune du lac Ossa

Paru le mardi, 18 août 2020 06:12

Le ministre des Forêts et de la Faune (Minfof), Jules Doret Ndongo, a lancé la procédure de recrutement d’un prestataire qui se chargera de mener l’étude de faisabilité en vue de la réalisation des équipements et infrastructures d’urgence pour la sécurisation du parc national de Douala-Edéa et de la réserve de faune du lac Ossa.

Cet appel d’offres est restreint aux bureaux d’études, consultants individuels, entreprises et autres fournisseurs inscrits dans le fichier des fournisseurs et prestataires agréés auprès du Fonds commun PSFE.

L’étude a pour objectif l’élaboration d’un plan d’intervention d’urgence visant la définition d’un modèle de gestion des aires protégées marines et lacustres qui concernent particulièrement le parc national de Douala-Edéa et la réserve de faune du lac Ossa en vue de la sauvegarde des ressources biologiques et de la promotion des valeurs à travers l’implication multi-acteurs et le développement local.

De manière spécifique, du point de vue de la gestion financière et socioéconomique, l’étude va notamment analyser les besoins en financements pour assurer de manière durable la gestion de deux aires protégées, faire des propositions sur la valorisation écotouristique et identifier les approches pour la surveillance de chaque aire.

Sur le plan des infrastructures et des équipements, il s’agira pour le prestataire d’identifier dans chaque aire protégée les infrastructures à réhabiliter ou à construire, d’identifier la logistique nécessaire à une surveillance efficace de chaque aire protégée (véhicule, motos, embarcation motorisée, équipement de bureau et de communication, alimentation en énergie et en eau, équipement de sauvetage) et le matériel de terrain (GPS, boussole, etc.).

Les prestations sont financées à hauteur de plus de 19 millions FCFA par le budget du Fonds commun PSFE.

D.M.

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.