Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
L’armée plante 30 000 arbres pour reboiser la réserve de Melap à l’ouest du Cameroun

L’armée plante 30 000 arbres pour reboiser la réserve de Melap à l’ouest du Cameroun

Paru le mardi, 18 août 2020 09:43

L’armée camerounaise vient de boucler un programme de reboisement de la réserve forestière de Melap, à l’ouest du pays. Lancé le 6 août dernier par l’Agence nationale d’appui au développement forestier (Anafor) avec le concours du contingent 2019 du Centre d’instruction des élèves sous-officiers (Cieso) de Koutaba, ce programme a permis de planter 30 000 eucalyptus sur une superficie de 12 hectares, soit 2500 arbres par hectares.

« Ce sont près d’un millier d’élèves qui ont participé à cette activité de reboisement durant laquelle nous avons défriché, procédé à la trouaison, au piquetage et fait le planting », a expliqué le lieutenant-colonel, Théodore Mfomo, commandant du Cieso. « La protection des populations ne recouvre pas que les aspects sécuritaires. Elle est aussi environnementale », a ajouté le commandant du Cieso pour justifier les neuf jours passés en forêt avec ses troupes.

Un geste « au-delà des espérances », salué à sa juste valeur par le Théophile Bekolo Bekolo, le directeur général de l’Anafor. « La présence des militaires dans la réserve a eu un caractère dissuasif et elle aura un impact à long terme. Les uns et les autres comprendront que l’État n’a pas abandonné cette réserve », a-t-il expliqué.

La réserve forestière de Mélap est située dans le département du Noun, à cheval entre les arrondissements de Foumban et Jimom. Créé depuis 1947, cet espace naturel protégé, qui couvre une superficie d’environ 1700 hectares, fait l’objet d’une déforestation accrue du fait de l’exploitation frauduleuse de la réserve.

Le reboisement qui consiste à rétablir l’écosystème de cette forêt aura des incidences positives sur le microclimat, mais pas que. En effet, à maturité, les essences d’eucalyptus sont utilisées dans le transport de l’énergie électrique des usines de production vers les consommateurs.

Tout en exprimant sa gratitude à l’endroit du ministre délégué à la présidence chargé de la Défense, le DG de l’Anafor a émis le vœu de voir des actions civilo-militaires de cette nature se pérenniser sur l’ensemble des réserves du territoire national.

BE

Dernière modification le mardi, 18 août 2020 09:45

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.