Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Conflit Fecafoot-LFPC : Mouelle Kombi demande « l’application immédiate et sans conditions » de la sentence du TAS

Conflit Fecafoot-LFPC : Mouelle Kombi demande « l’application immédiate et sans conditions » de la sentence du TAS

Paru le vendredi, 18 septembre 2020 12:25

Le ministre des Sports et de l’Éducation physique (Minsep), Narcisse Mouelle Kombi (photo), a présidé jeudi 17 septembre à Yaoundé, une réunion de concertation relative à la sentence du tribunal arbitral du sport (TAS) rétablissant la Ligue de football professionnel du Cameroun (LFPC) dans ses droits. Ce, dans le conflit l’opposant à la Fédération camerounaise de football (Fecafoot). À l’issue de cette réunion, le ministre a instruit « l’application immédiate et sans conditions » de ladite sentence.

Avec pour priorité, la relance urgente des championnats professionnels de football, base de recrutement des joueurs de la sélection nationale A’ qualifiée pour le Championnat d’Afrique des nations (CHAN) que le Cameroun organise dès janvier 2021. Le Minsep a ainsi recommandé aux présidents de la Fecafoot, Seidou Mbombo Njoya, et de la LFPC, Pierre Semengue, de « s’investir pleinement pour un retour à la normale, dans la légalité et sans manœuvres dilatoires ou juridisme excessif et contre-productif » afin de préserver l’image du Cameroun.

Les deux parties sont appelées à « collaborer pleinement » et à « travailler en synergie » pour l’apaisement des relations entre les acteurs du football, dans la perspective de l’organisation du CHAN et de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2022. « L’union sacrée de la communauté nationale et plus précisément de l’ensemble des acteurs du football autour de l’organisation de ces événements qui engagent l’honneur du Cameroun est plus qu’un impératif », a martelé Narcisse Mouelle Kombi, par ailleurs président du comité local d’organisation de ces deux compétitions (COCAN).

« Formule adéquate »

Le TAS a annoncé lundi avoir donné raison à la LFPC quant à son appel interjeté sur sa suspension par la Fecafoot. Dans son verdict, l’instance internationale basée à Lausanne déclare que « la suspension de la LFPC est illégale, à tout le moins depuis le 18 octobre 2019 » et que les droits de la Ligue, notamment ceux liés à l’organisation des championnats professionnels de football au Cameroun, « sont pleinement rétablis » à la même date.

« Cette sentence conforte la position initiale du gouvernement qui, dans un souci de réconciliation et d’apaisement, et soucieux de préserver l’intérêt général, a toujours préconisé la levée par la Fecafoot de la suspension de la LFPC, afin de permettre à ses dirigeants d’achever leur mandat électif », a déclaré le Minsep.

La décision du TAS intervient à quelques jours du démarrage de la saison sportive 2020-2021 initialement prévue le 26 septembre et reportée au mois d’octobre, en raison de la pandémie du coronavirus (Covid-19). Cette décision devrait bouleverser l’organisation des championnats d’élite 1 et 2.

À la LFPC qui hérite des résultats d’un championnat organisé par la Fecafoot pendant sa suspension, à travers le Comité technique transitoire (CTT), le Minsep a demandé à ses dirigeants de trouver « la formule adéquate » pour le déroulement serein des compétitions nationales déjà annoncées par sa tutelle. « Cette formule devrait garantir leur reprise à très brève échéance et le déroulement intégral de leurs phases aller avant la mi-décembre 2020, date imposée pour la mise des infrastructures sportives à la disposition de la CAF, dans la perspective de l’organisation du CHAN prévu dès le 16 janvier 2021 », a précisé le ministre.

De son côté, la fédération doit continuer à s’impliquer dans le cadre, voire au-delà de ses obligations traditionnelles, à l’accompagnement effectif du démarrage « sans délai » et le bon déroulement des championnats professionnels de football sous la houlette de la LFPC, rétablie dans ses droits.

Patricia Ngo Ngouem

Lire aussi:

Conflit Fecafoot-LFPC : le général Pierre Semengue remporte la bataille devant le TAS

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.