Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Covid-19 : après la contamination de Douala, le gouvernement annonce le renforcement du protocole sanitaire dans les écoles

Covid-19 : après la contamination de Douala, le gouvernement annonce le renforcement du protocole sanitaire dans les écoles

Paru le mercredi, 18 novembre 2020 10:38

Le protocole sanitaire contre le coronavirus sera renforcé dans les établissements d’enseignement secondaire. La décision a été prise par la ministre des Enseignements secondaires (Minesec), Pauline Nalova Lyonga, suite au « relâchement inquiétant » des mesures barrières dans les lycées et collèges du pays, explique-t-elle dans un communiqué rendu public lundi 16 novembre.

Par conséquent, des tests de dépistage généralisé seront effectués dans les établissements scolaires et seuls les élèves portant un masque de protection auront accès aux enceintes des écoles, indique la Minesec.

En outre, « des contrôles inopinés seront effectués pour s’assurer que les élèves portent effectivement des masques au sein des campus scolaires, notamment dans les salles de classe », ajoute-t-elle.

Pauline Nalova Lyonga a également instruit le renforcement des autres mesures barrières telles que le lavage des mains à l’eau et au savon et la distanciation sociale.

Des équipes du Minesec ont effectué des missions de contrôles dans les établissements scolaires les 2 et 3 novembre derniers afin de s’assurer du respect des mesures gouvernementales de lutte contre la Covid-19.  Des descentes sur le terrain qui ont permis de constater un relâchement de l’application des gestes barrières.

Ces nouvelles mesures interviennent quelques jours après qu’élèves et enseignants ont été testés positifs au coronavirus dans le Littoral, deuxième région la plus touchée après le Centre.

Selon les statistiques du ministère de la Santé publique (Minsanté), le Littoral enregistre un cumul de 5 313 cas, dont 5 201 rémissions et 104 décès à la date du 8 novembre. Concernant le secteur de l’éducation, un total de 2 167 enseignants et 51 élèves ont été dépistés dans cette région, avec respectivement 4 et 8 cas positifs enregistrés.

Ce relâchement n’est toutefois pas propre au secteur de l’éducation, car le gouvernement déplore le non-respect généralisé des mesures barrières dans le pays alors que l’épidémie de Covid-19 n’est pas terminée.

Les autorités sanitaires ont pourtant prévenu : si les gestes barrières et les mesures de distanciation ne sont pas appliqués, le risque d’une deuxième vague épidémique est possible. « L’un des terreaux fertiles à la nouvelle vague de contaminations, de plus en plus pressentie et encore évitable, est l’abandon de la pratique des gestes barrières au quotidien au sein de nos communautés. (...) Or le gouvernement, prenant la mesure du danger, tire la sonnette d’alarme contre le revers que pourrait constituer le non-respect des mesures barrières. C’est pourquoi nous avons intérêt à renouer avec les bonnes habitudes qui consistent à appliquer les mesures de protection individuelle et collective. Il y va de notre santé, mais aussi de la survie de nos différents secteurs socioéconomique, culturel et sportif », a déclaré Dr Fanne Mahamat Ousmane, directeur de la promotion de la santé au Minsanté, lors du point quotidien sur la maladie mardi 17 novembre.

Patricia Ngo Ngouem

Lire aussi : Covid-19 : des élèves et enseignants testés positifs dans des écoles de Douala

Covid-19 : des contrôles dans les écoles pour éviter le relâchement des mesures barrières

Dernière modification le mercredi, 18 novembre 2020 10:42

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.