Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Touristique Express impliquée dans un nouvel accident meurtrier, en pleine campagne de sécurité routière

Touristique Express impliquée dans un nouvel accident meurtrier, en pleine campagne de sécurité routière

Paru le lundi, 18 décembre 2023 06:49

Selon le ministère des Transports (Mintransports), 8 personnes ont trouvé la mort dans un accident de la circulation survenu dans la nuit du 14 au 15 décembre dernier sur la route nationale n°1, précisément dans la localité de Moutourwa, à 50 km de Maroua, la capitale régionale de l’Extrême-Nord. Le bilan officiel fait également état de 20 blessés, pris en charge à l’hôpital régional de Maroua. De sources officielles, l’accident impliquait un bus de la compagnie de transport interurbain Touristique Express et un camion des Boissons du Cameroun.

Le ministère ne précise toutefois pas les circonstances à l’origine de cet accident. C’est au moins le troisième accident de la circulation dans lequel Touristique Express est impliquée depuis le début de l’année en cours. Le 9 août 2023, un bus de cette compagnie a percuté un camion à l’arrêt sur la falaise de Mbé, dans la région de l’Adamaoua. L’accident a officiellement fait 9 morts et 42 blessés. Un peu plus tôt, le 9 mai, un autre de ses bus était impliqué dans un accident meurtrier sur la nationale n°1 qui a coûté la vie à 15 personnes.

Dans le premier comme dans le deuxième cas, la compagnie a été suspendue notamment pour « manquement grave aux règles de la circulation routière » ayant entraîné des pertes en vie humaine. Touristique Express avait été par la suite autorisée à reprendre ses activités, le ministre Jean Ernest Masséna Ngalle Bibehe affirmant que la compagnie a donné des assurances sur le respect de la sécurité routière afin d’éviter d’autres accidents mortels. Ce nouvel accident intervient alors que le Mintransports mène, depuis le 12 décembre sur toute l’étendue du territoire national, une « campagne spéciale de renforcement des mesures de prévention et de sécurité routières ».

L’opération, qui court jusqu’au 31 janvier 2024, vise à « contribuer à réduire à leur simple expression les accidents de la circulation routière » durant les fêtes de fin d’année et le Nouvel an qui sont des périodes de très forte mobilité des personnes et des biens, et au cours desquelles l’on assiste au départ en congés des élèves suivi de la rentrée scolaire. Au Cameroun, les accidents de la circulation sont fréquents et souvent meurtriers. Selon le Mintransports, on enregistre en moyenne 1 400 morts chaque année sur les routes, plus de 6 000 selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Les autorités camerounaises ont mis en œuvre une série de mesures pour tenter de combattre le fléau de l’insécurité routière et réduire le taux d’accident sur les axes routiers.

Patricia Ngo Ngouem

Lire aussi:

Touristique Express autorisée à reprendre ses activités à « titre exceptionnel », après 15 jours de suspension

Dernière modification le lundi, 18 décembre 2023 08:46

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Please publish modules in offcanvas position.