Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Coronavirus : à Yaoundé, l’Église catholique limite les célébrations religieuses à 50 fidèles

Coronavirus : à Yaoundé, l’Église catholique limite les célébrations religieuses à 50 fidèles

Paru le jeudi, 19 mars 2020 12:05

« En application des mesures prescrites par le gouvernement du Cameroun et des recommandations de la Conférence épiscopale nationale du Cameroun face à la propagation de la pandémie du Covid-19 (…), l’Église paroissiale ne peut plus accueillir des rassemblements de plus de 50 personnes », annonce Mgr Jean Mbarga, l’archevêque de Yaoundé, dans une note pastorale rendue publique ce mercredi 18 mars 2020. La veille, le Premier ministre a annoncé des mesures de renforcement de la lutte contre le coronavirus (Covid-19), notamment l’interdiction des rassemblements de plus de 50 personnes.

« Le nombre de fidèles aux messes dominicales et autres célébrations liturgiques sera donc limité à 50 personnes », précise le prélat. Mgr Mbarga recommande toutefois la diffusion en direct de ces célébrations par les médias « pour soutenir la prière d’un plus grand nombre de fidèles chez eux ». Il invite également ces derniers à continuer à assumer leur vocation et leur mission d’église domestique, surtout en cette période de carême.

Si les places sont désormais limitées lors des célébrations religieuses du fait du contexte sanitaire actuel, les portes de l’église, elles, restent disponibles « aux dévotions spirituelles individuelles dans la journée sous la supervision du curé », indique l’archevêque de Yaoundé.

« La gravité de la situation exige des choix drastiques que nous devons accueillir dans notre foi. En ces moments de grande inquiétude, soyez sereins, restez attentifs aussi aux recommandations de l’évêque du diocèse et redoublez d’ardeur dans la prière et la charité fraternelle », indique de son côté la Conférence épiscopale nationale du Cameroun (CENC).

Le Cameroun compte déjà 14 cas d’infection au Covid-19, dont deux cas détectés à Bafoussam, la capitale régionale de l’Ouest, a annoncé le ministre de la Santé publique (Minsanté), Manaouda Malachie, ce mercredi soir sur le plateau de la CRTV-télé.

Patricia Ngo Ngouem

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.