Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
L’ANTIC a débusqué 3016 faux comptes de personnalités entre octobre 2018 et avril 2020

L’ANTIC a débusqué 3016 faux comptes de personnalités entre octobre 2018 et avril 2020

Paru le mardi, 19 mai 2020 13:19

Entre octobre 2018 et avril 2020, l’Agence nationale des technologies de l’information et de la communication (ANTIC) a débusqué 3016 faux comptes de personnalités sur les réseaux sociaux. « Nous en avons déjà fermé 2700 », indiquent des sources au sein de l’ANTIC, bras séculier de l’État dans le domaine des TIC.

Sur Facebook, comme sur Twitter ou Instagram, il ne se passe plus un jour sans qu’une haute personnalité ne soit victime d’une usurpation d’identité, souvent par le biais de faux comptes. Sur Facebook par exemple, des cybercriminels se font ainsi passer pour des membres du gouvernement pour arnaquer leurs victimes, en leur promettant des recrutements ou des postes dans la Fonction publique.

Le 2 avril dernier, le directeur du cabinet civil du président de la République (DCC), Samuel Mvondo Ayolo, victime à plusieurs reprises d’une usurpation d’identité sur la Toile, a adressé une correspondance au directeur général de l’ANTIC, Ebot Ebot Enaw, pour déplorer « une augmentation exponentielle des faux comptes des institutions et des personnalités dans les réseaux sociaux ».

Face à la multiplication de ce type d’arnaques sur les réseaux sociaux, l’ANTIC a récemment lancé une campagne de communication pour mettre en garde les internautes. Celle-ci se décline en l’envoi de SMS et la publication de messages dans les médias traditionnels (presse écrite, radio, télévision).

Certification des comptes comme solution

« Ne faites confiance qu’aux comptes certifiés des hautes personnalités qui se distinguent par la présence des badges bleus à côté de leurs noms, car les cybercriminels se servent des comptes non certifiés pour arnaquer », recommande notamment le SMS diffusé à cet effet. Ce badge bleu permet en effet d’assurer aux utilisateurs, l’authenticité d’un compte d’intérêt public.

Cette campagne, apprend-on, s’inscrit dans le cadre des missions de l’ANTIC qui est chargée d’assurer la veille sécuritaire sur le cyberespace national et de sensibiliser le grand public sur les bonnes pratiques en matière de TIC.

Selon nos informations, au moins 20 comptes de hautes personnalités sont actuellement certifiés. Des démarches sont en cours pour certifier tous les comptes officiels des personnalités et des institutions (ministères, administrations publiques, etc.), soufflent nos sources à l’ANTIC, en charge également de la certification électronique.

En 2019, cette institution annonçait avoir enregistré 12 000 attaques liées à la cybercriminalité au cours des cinq dernières années. Parmi les cas les plus récurrents figurent l’usurpation d’identité des hautes personnalités et les fake news.  

P.N.N

Lire aussi:

Etoudi préoccupé par la désinformation autour du Covid-19

Dernière modification le mardi, 19 mai 2020 13:23

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.