Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Football : sans club depuis presque deux ans, Henri Bedimo annonce sa retraite

Football : sans club depuis presque deux ans, Henri Bedimo annonce sa retraite

Paru le vendredi, 19 juin 2020 16:46

Henri Bedimo, ex-international camerounais passé notamment par Montpellier, Lyon et Marseille, a annoncé le 16 juin 2020 qu’il prenait sa retraite. « The end. Je ferme mon chapitre de footballeur professionnel. Je ne saurais partir sans remercier entraîneurs, bénévoles, personnel et sans oublier mes chers supporters. Sans vous, je n’aurais pas été à ce niveau », écrit sur son compte Instagram le joueur de 36 ans, sans club depuis presque deux ans.

Né le 4 juin 1984 à Douala, Henri Bedimo a disputé l’ensemble de sa carrière sportive en France où il est arrivé en 1999 à l’âge de 15 ans. Formé à Grenoble, il débute sa carrière professionnelle à Toulouse (2003-2006). L’ancien défenseur va ensuite évoluer en Ligue 2, d’abord sous les couleurs du Havre (2006-2007), puis sous celles de Châteauroux (2007-2010). En 2010, il retrouve la Ligue 1 avec le RC Lens. Un an plus tard, il signe à Montpellier, club avec lequel il est sacré champion de France en 2012.

Il est ensuite transféré à Lyon (2013-2016), avant de rejoindre les bancs de l’Olympique de Marseille (2016-2018) qui le licencie en juillet 2018, un an avant la fin de son contrat. Le club phocéen reprochait notamment à Bedimo d’avoir « créé une académie à but social et éducatif au Cameroun » en partenariat avec Montpellier, son ancien club.

L’ancien Lion indomptable, qui a notamment disputé le Mondial 2014 au Brésil, est en effet le promoteur de l’Academy Foot de Douala, lancée officiellement le 4 juin 2018. L’objectif affiché de cette école de football est de « détecter de nouvelles pépites en Afrique et de réaliser leur éclosion au sein » du club montpelliérain.

« Je suis devenu parrain de cette académie en 2007 et j’ai commencé à négocier un partenariat avec Montpellier en 2012, quand j’étais joueur là-bas. Je n’ai signé à l’OM qu’à l’été 2016. On me reproche donc de mener un projet dans mon pays natal pour aider les jeunes camerounais à avoir une vie meilleure à travers l’école et le sport ? », avait réagi Bedimo dans L’Équipe, qualifiant le motif de son licenciement de « fallacieux et abusif ».

P.N.N

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.