Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Peste porcine africaine : le Cameroun multiplie les mesures pour circonscrire la maladie

Peste porcine africaine : le Cameroun multiplie les mesures pour circonscrire la maladie

Paru le lundi, 19 juillet 2021 09:21

« Les mesures de police sanitaires relatives à la peste porcine africaine (PPA) doivent immédiatement être mises en œuvre dans tous les foyers, conformément à la loi en vigueur ». C’est l’une des dispositions que vient de prendre le gouverneur de la région de l’Ouest, Awa Fonka Augustine, dans un arrêté signé le 16 juillet.

Cette disposition s’accompagne d’autres mesures. Il s’agit de la fermeture temporaire sur l’ensemble de la région de l’Ouest des marchés de commercialisation des porcs et des sous-produits des fermes porcines et l'interdiction de circulation et de transport de ces mêmes produits. Selon l’arrêté régional, « ces mesures préventives visent à faire face aux risques de propagation de la maladie et de protéger le cheptel porcin dans la région de l’Ouest ».

Ce n’est pas la première fois que la région de l’Ouest est soumise à ce protocole. En 2012 alors que s’est déclenchée une épidémie de PPA, le gouverneur Midjiyawa Bakari, alors en poste dans la région, avait pris des mesures similaires qui selon les autorités du ministère de l’Élevage ont permis de sauver une grande partie de la production.  

Au-delà de la région de l’Ouest, tous les bassins de production sont sous surveillance. « Des cas confirmés de peste porcine africaine ont été rapportés dans plusieurs régions du pays depuis quelques semaines, au Réseau d'Épidémiosurveillance des maladies animales du Cameroun (RESCAM) », indique le ministre de l’Élevage, des Pêches et des Industries animales, Dr Taïga, dans une note adressée aux délégués régionaux, le 25 juin.

Afin de contrôler les foyers et arrêter la propagation de la maladie, le Dr Taïga édicte un protocole de gestion de la crise avec entre autres la sensibilisation des acteurs de la filière, la surveillance des élevages et des marchés, la réactivation des check-points et la mise en œuvre immédiate des mesures sanitaires.

Ces instructions ont favorisé la saisie le 4 juillet à Melong (Littoral) d’une cargaison transportant des dizaines de porcs, dont une bonne partie sans vie présentant des symptômes de la maladie. Selon le site Investir au Cameroun, des analyses des prélèvements de la cargaison seraient en cours au Laboratoire national vétérinaire (Lanavet).

Pour rappel, la peste porcine africaine est une maladie virale contagieuse des porcs domestiques. Elle n’a à ce jour ni vaccin, ni traitement connu. Pour l'éviter, les vétérinaires recommandent aux éleveurs de respecter les mesures de biosécurité. Cette maladie qui se développe pendant la saison des pluies est apparue au Cameroun en 1982, décimant officiellement 80% du cheptel porcin du pays. Depuis cette date, le pays a connu plusieurs épisodes de contagions dans ses principaux bassins de production qui sont les régions de l’Ouest et du Nord.

Vanessa Ngono Atangana

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.