Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Région du centre : les véhicules avec des plaques d’immatriculation non conformes risquent désormais la fourrière

Région du centre : les véhicules avec des plaques d’immatriculation non conformes risquent désormais la fourrière

Paru le jeudi, 19 août 2021 05:35

Dans un communiqué signé mercredi 18 août, le gouverneur de la région du Centre, Naseri Paul Bea, informe les automobilistes que les véhicules circulant avec des plaques d’immatriculation non conformes (plaques diplomatiques, Cemac, immatriculation temporaire, châssis) « seront désormais interpellés et conduits en fourrière ». À cet effet, il accorde un délai d’une semaine aux propriétaires desdits véhicules pour se mettre en conformité.

Au Cameroun, l’immatriculation est matérialisée sur une plaque dont la forme, les dimensions, les spécifications et les conditions d’apposition sont définies par la loi. « Le numéro d’immatriculation doit être reproduit d’une manière très apparente à l’avant et à l’arrière du véhicule sur une surface réflectorisante dite “plaque d'immatriculation” », indique l’arrêté du 9 octobre 1982 portant réglementation de l’immatriculation des véhicules automobiles.

Selon le texte, les plaques d’immatriculation réflectorisantes sont « obligatoires » et chacune est constituée par une pièce rapportée fixée sur le véhicule « d’une manière inamovible, la surface portant le numéro d'immatriculation étant tournée vers l’extérieur ». Le texte précise que ces plaques sont homologuées par le ministère des Transports. Or des véhicules avec des plaques collées, contrefaites ou portant simplement le nom de leurs propriétaires circulent à Yaoundé notamment.

Mais l’initiative du gouverneur Centre n’est cependant pas nouvelle. En 2012, l’ex-ministre des Transports, Robert Nkili, avait lancé une opération coup de poing visant à identifier tous les véhicules qui roulent dans le pays sans plaque d’immatriculation respectant les normes de la Cemac. Joseph Beti Assomo, alors préfet du Mfoundi, avait également mené une opération similaire en 2009, brandissant la mise en fourrière des véhicules circulant avec des plaques non conformes.

 P.N.N

Dernière modification le jeudi, 19 août 2021 06:01

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Les plus gros consommateurs de maïs du Cameroun (2020)

InfographieIC gros consommateurs mais cameroun

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.