Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Covid-19 : une enquête lancée pour comprendre l’évolution de la pandémie au Cameroun

Covid-19 : une enquête lancée pour comprendre l’évolution de la pandémie au Cameroun

Paru le lundi, 19 octobre 2020 12:32

Depuis le 15 octobre 2020, le ministre de la Santé publique (Minsanté), Manaouda Malachie, a lancé l’enquête sur la séroprévalence du nouveau coronavirus (Covid-19) afin de mieux comprendre la propagation et l’évolution du virus pour mieux axer des stratégies de riposte.

Il est notamment question « d’apprécier les facteurs qui favorisent l’exposition des populations au virus », a déclaré Dr Fanne Mahamat Ousmane, directeur de la promotion de la santé au Minsanté, lors du point quotidien sur la Covid-19 le 18 octobre dernier. Cette enquête sera menée d’octobre à décembre 2020 dans les dix régions du pays.

« L’objectif de l’enquête est d’estimer la prévalence des anticorps anti-Sars-coV-2 chez les enfants de plus de 5 ans et chez les adultes. Dans la même veine, il s’agira aussi de déterminer les facteurs de risques d’infusion en comparant les expositions et en évaluant les connaissances et les attitudes liées au Covid-19 », explique le ministère sur son site Internet.

Cette enquête se déroulera dans les lieux publics tels que les gares routières, les marchés et autres points de grand rassemblement. Elle « consistera en un prélèvement de 5 ml de sang avec accord au préalable des personnes ciblées, précédant le remplissage d’un questionnaire dûment renseigné », précise le Minsanté.

Le Cameroun a franchi la barre des 21 000 cas positifs confirmés et reste le neuvième pays le plus touché en Afrique. Les chiffres font également état de 20 333 rémissions (95%) et de 424 décès.

Pour les autorités sanitaires, le principal défi actuel est de maintenir, voire d’améliorer les résultats obtenus dans le cadre de la riposte dans les dix régions à la vue notamment des grandes échéances comme la rentrée scolaire et académique, l’ouverture prochaine des frontières et l’organisation du Championnat d’Afrique des nations (CHAN). Des événements qui vont drainer des foules et favoriser des interactions sociales.

P.N.N

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.