Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Etat civil : le Minas annonce avoir fait établir plus de 5 000 actes de naissance aux enfants vulnérables en 2023

Etat civil : le Minas annonce avoir fait établir plus de 5 000 actes de naissance aux enfants vulnérables en 2023

Paru le mardi, 19 décembre 2023 12:19

Le ministère des Affaires sociales (Minac) affirme avoir fait établir 5 325 actes de naissance aux filles (3 672) et garçons (1 655) « indigents » issus de communautés autochtones vulnérables en 2023, dans le cadre des initiatives du développement de la petite enfance. Cette mesure participe des efforts du gouvernement camerounais de trouver une solution définitive afin de régler de manière efficace le problème d’enfants « fantômes ». Au Cameroun, 30% des naissances ne sont pas enregistrées, selon l’opération de collecte des données statistiques de l’état civil réalisée en 2019 par le Bureau national de l’état civil (Bunec).

En cause, l’ignorance des parents, la négligence des ménages, l’analphabétisme ou encore l’éloignement du centre d’état civil. Pour remédier à cela, de nombreuses initiatives sont menées par le gouvernement, mais aussi les communes, des associations et des élites pour donner une existence légale à ces enfants. En juin dernier, le gouvernement a octroyé un appui financier de 266 910 000 de FCFA à 21 communes pour l’enrôlement de 26 691 enfants à l’état civil. Cette subvention devait permettre le financement des jugements supplétifs d’acte de naissance aux enfants dans 7 régions du pays, à savoir : le Centre, le Sud, l’Est, le Littoral, l’Extrême-Nord, le Nord et l’Adamaoua. En avril 2022, plus de 88 millions.

Il faut souligner que le gouvernement a engagé, depuis 2006, la modernisation de l’état civil. D’après les autorités, les activités menées à cet effet ont notamment permis d’améliorer le taux d’enregistrement des naissances des enfants de moins de cinq ans. Ce taux est passé de 66,1% en 2014 selon l’enquête par grappes à indicateurs multiples réalisée par l’Institut national de la statistique (INS), à 70% en 2020 d’après l’opération de collecte des données statistiques de l’état civil réalisée en 2019 par le Bunec.

P.N.N

Lire aussi:

Etat civil : plus de 266 millions FCFA pour délivrer des actes de naissance à 26 691 enfants

● E-Arnaques


● Fact Cheking