Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Féminicide : plus de 80 femmes battues et assassinées depuis le début de l’année (ministre Paul Atanga Nji)

Féminicide : plus de 80 femmes battues et assassinées depuis le début de l’année (ministre Paul Atanga Nji)

Paru le mardi, 19 décembre 2023 16:35

Dans son discours d’ouverture de la deuxième conférence semestrielle des gouverneurs, ce jour à Yaoundé, le ministre de l’Administration territoriale a révélé que « plus de 80 femmes ou jeunes filles mariées, vivant en concubinage ou en union libre ont été battues et assassinées au Cameroun depuis le début de cette année par leurs conjoints ».

D’après le ministre Paul Atanga Nji, « les raisons avancées par ces hommes pour justifier ces meurtres sont les mêmes, ils accusent les femmes d’agressions verbales et parfois d’infidélité, alors que les femmes se plaignent de plus en plus d’incompatibilité d’humeur ».

Cependant, rappelle le ministre de l’Administration territoriale, rien ne saurait justifier le meurtre d’une femme par son conjoint. Aussi souligne-t-il que les hommes ont « le devoir de protéger leurs épouses ou leurs conjointes et non de leur ôter la vie. Ôter la vie à son épouse ou à sa conjointe est un acte criminel, quelle que soit la raison évoquée ».

Depuis le début de l’année en effet, les réseaux sociaux ont rapporté de nombreux cas de femmes battues et tuées par leur conjoint. Des drames qui ont très peu fait réagir les autorités. La ministre de la Femme et de la Famille s’est ainsi souvent illustrée par son silence sur la question.

Pourtant, à en croire le ministre de l’Administration territoriale, « ce phénomène hautement répréhensible semble gagner du terrain dans notre société, traduisant ainsi la montée de la violence dans les rapports familiaux ».

L.A.

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Please publish modules in offcanvas position.