Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Crise anglophone : des responsables traditionnels kidnappés par des séparatistes

Crise anglophone : des responsables traditionnels kidnappés par des séparatistes

Paru le dimanche, 19 décembre 2021 14:24

Au moins six notables traditionnels ont été enlevés le 16 décembre dernier dans la localité de Sob, département du Bui, dans la région du Nord-Ouest, d’après plusieurs sources locales. Ces notables de la chefferie Nso ont été kidnappés alors qu’ils revenaient de Yaoundé après une réunion avec le Fon Sehm Mbinglo, le chef supérieur des Nso.

Plus tard, les « Bui Warriors », un groupuscule séparatiste dans le département, ont revendiqué l’enlèvement dans un enregistrement audio. « Ils ont tenu une réunion contre les amba (nom des séparatistes, NDLR), les amba les ont arrêtés », peut-on entendre dans ledit enregistrement. Pour l’heure, les autorités n’ont pas communiqué sur cet enlèvement.

Les chefs traditionnels sont ciblés par des séparatistes armés depuis le déclenchement de la guerre dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Plusieurs d’entre eux ont d’ailleurs été tués. En octobre 2020, le Fon des Nso, Sehm Mbinglo, et le défunt Cardinal Tumi avaient été kidnappés par les Bui Warriors. Ils ont été relâchés cinq jours plus tard. Depuis lors, le Fon vit à Yaoundé.

L.A.

Lire aussi :

Le Fon de Nso libéré, mais sommé de retirer sa candidature aux élections régionales

Signalé kidnappé, le Cardinal Christian Tumi est apparu libre ce jour

Buea : un chef traditionnel tué par de présumés séparatistes

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Infographie sur le taux d’insertion des jeunes diplômés au Cameroun entre 2016 et 2020

InfographieSBBC cameroun insertion jeunes diplomes

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.