Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Des centres spéciaux de prise en charge de patients de Covid-19 créés pour soulager les hôpitaux

Des centres spéciaux de prise en charge de patients de Covid-19 créés pour soulager les hôpitaux

Paru le lundi, 20 avril 2020 18:57

Dans un arrêté signé, ce lundi 20 avril 2020, le Premier ministre, Joseph Dion Ngute, annonce la création de « centres spéciaux » de prise en charge des patients atteints du nouveau coronavirus (Covid-19). Les villes de Yaoundé (Centre), Douala (Littoral), Garoua (Nord), Limbe (Sud-Ouest) et Bafoussam (Ouest) vont abriter ces structures chargées de l’administration des soins hospitaliers et du suivi médical des patients de Covid-19. « D’autres centres spéciaux pourront être créés dans d’autres localités, en tant que de besoin », indique l’arrêté.

À Yaoundé, épicentre de l’épidémie, le stade militaire et l’ancien bâtiment du supermarché Orca ont ainsi été réquisitionnés pour la cause. Ce qui devrait permettre d’accroître la capacité d’accueil dans cette ville jusqu’à 3000 lits, selon le ministère de la Santé publique (Minsanté).

Ces « centres spéciaux », indique le PM, sont des annexes des hôpitaux, à savoir : l’Hôpital central de Yaoundé (Hcy), Laquintinie à Douala, ainsi que les hôpitaux régionaux de Garoua, Limbe et Bafoussam. Ces hôpitaux assurent « la coordination administrative, technique et clinique » des centres de leur ressort. Chaque centre spécial est dirigé par un chef de centre assisté de deux adjoints, ceux-ci étant des médecins spécialistes ou généralistes désignés par décision du Minsanté, Manaouda Malachie, apprend-on. Ils seront « dissous de plein droit à la fin de la pandémie », précise Joseph Dion Ngute.

Le Cameroun a franchi la barre des 1000 cas d’infections au Covid-19. D’après les spécialistes, la recrudescence des cas pourrait créer des pressions sur le système de santé, à cause notamment du manque de structures appropriées pour confiner et prendre en charge les patients. Aussi, ces « centres spéciaux » devraient permettre de placer les malades en quarantaine stricte, au cas où les hôpitaux venaient à être débordés.

P.N.N

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.