Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Le Camerounais Emmanuel Eroume à Egom obtient un brevet d’invention sur le traitement de l’hypertension pulmonaire

Le Camerounais Emmanuel Eroume à Egom obtient un brevet d’invention sur le traitement de l’hypertension pulmonaire

Paru le lundi, 20 juin 2022 11:19

Le Pr Emmanuel Eroume à Egom (photo) vient de recevoir son brevet d’invention de l’Office des brevets et des marques des États-Unis et de l’Office européen des brevets pour son traitement « innovant » sur l’hypertension pulmonaire. C’est une maladie méconnue qui se caractérise par l’élévation de la pression artérielle dans les vaisseaux partant du ventricule droit du cœur et irriguant les poumons. Cette nouvelle méthode est le fruit de plusieurs années de recherches au sein de sa société de recherche clinique et translationnelle, Egom Clinical & Translational Research Services Ltd (ECTRS), dit-il. Qu’est-ce qui distingue son invention des autres traitements existants sur le marché ?

Le cardiologue pense que son traitement pourra changer la morbidité liée à cette maladie. Mais également réduire la mortalité et améliorer la qualité de vie des patients, alors que les traitements validés jusqu’ici n’ont pas été capables de modifier l’histoire naturelle de cette affection, ni de rétablir une espérance de vie normale. « Jusqu’à présent, on ne guérit pas de l’hypertension pulmonaire. C’est une maladie évolutive et les traitements actuels sont tous palliatifs. Avec la solution thérapeutique que nous proposons aujourd’hui, nous pensons que ce traitement pourrait changer toute l’histoire de cette maladie en termes de prévention. Elle pourrait retarder même son évolution », affirme celui qui a été recruté comme maître de recherche à l’Institut de recherches médicales et d’études des plantes médicinales (IMPM) en 2019, à la faveur d’un recrutement de 150 chercheurs.

OAPI

Sa méthode, explique-t-il, offre un aperçu de la cause, de la prévention et du traitement de cette maladie incurable et souvent mortelle qui peut frapper n’importe qui, et dont le diagnostic est difficile à établir. « Jusqu’à présent, l’on n’a vraiment pas encore déterminé les causes de cette affection et ceci ne permet pas aux cliniciens de bien orienter les patients sur la façon de prévenir ou d’inverser les changements liés à cette maladie. Les applications de cette invention peuvent être nombreuses et s’appliquer à divers types d’hypertension pulmonaire, ainsi qu’à des complications des maladies cardiaques et/ou dues au diabète », argumente-t-il.

Il assure que son traitement serait bénéfique pour le Cameroun, dans la mesure où beaucoup de patients dans le contexte africain ne sont ni diagnostiqués, ni traités et se présentent souvent tardivement au moment du diagnostic. « Si jamais le diagnostic est posé, c’est très souvent avec un dysfonctionnement fonctionnel avancé. Et ces patients ont souvent un suivi médian de deux ans et huit mois », dit-il, soulignant que les personnes ayant contracté la Covid-19 pourraient développer cette maladie dans le futur. Pour l’instant, son invention est à l’abri, mais son souhait est de la commercialiser.

Mais pour cela, il faudra encore attendre un peu. « Nous devons encore faire des études précliniques pour essayer de terminer la toxicité liée à ce traitement et évaluer la dose initiale que nous allons utiliser après pour les études cliniques », affirme Pr Eroume à Egom. En attendant, il envisage d’entamer les démarches nécessaires pour protéger également son invention à l’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI). Il compte également sur l’appui du gouvernement pour rendre ce traitement accessible à tout le monde au Cameroun, où sa mise en œuvre aurait une rentabilité attrayante pour le pays, affirme-t-il.

P.N.N

Dernière modification le lundi, 20 juin 2022 11:31

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Au cours de l’année 2021, la direction générale des Impôts du ministère des Finances a encaissé près de 10 milliards de FCFA de paiements d’impôts via le téléphone portable

InfographieSBBC cameroun impots payes

 

Please publish modules in offcanvas position.