Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Inondations à Yaoundé : Ketcha Courtès accuse les commerçants d’obstruer les drains avec des ordures

Inondations à Yaoundé : Ketcha Courtès accuse les commerçants d’obstruer les drains avec des ordures

Paru le mercredi, 20 juillet 2022 05:56

La ministre de l’Habitat et du Développement urbain (Minhdu), Célestine Ketcha Courtès, dénonce l’incivisme des populations qui cause des inondations dans le centre-ville de Yaoundé. Dans un communiqué du 15 juillet dernier, la Minhdu constate pour le déplorer « que les populations en général et les commerçants en particulier continuent de déverser leurs ordures dans les drains et caniveaux construits autour du marché Mfoundi et le long de l’Avenue Kennedy ».

D’après le ministre Ketcha Courtès, « ces déchets emportés par les eaux de pluie obstruent les ouvrages d’assainissement chargés de l’évacuation des eaux » ; ce qui « facilite les inondations lors des grandes pluies ».

Il y a quelques jours, de grandes pluies qui se sont abattues sur la capitale camerounaise ont provoqué des inondations dans le centre-ville. Sur les origines de ces inondations, Gérard Essi Ntoumba, coordonnateur du Projet d’assainissement de Yaoundé (Pady), a une autre explication. Sur les antennes de la CRTV, le 30 juin dernier, il a expliqué « Ce qui s’est passé hier (29 juin), c’est que les eaux de la rivière Mingoa sont sorties de leur lit et ont submergé la voirie municipale, de même que celles de la rivière Djoungolo qui ont envahi l’avenue Kennedy.  Lorsque les eaux s’écoulent, elles viennent rentrer dans le canal du Mfoundi, aménagé dans le cadre de la première phase du Projet d’assainissement de Yaoundé. L’entrée des eaux dans le Mfoundi se fait de manière perpendiculaire et donc lorsque le niveau d’eau monte au niveau du Mfoundi, les eaux de la rivière Mingoa ne peuvent plus rentrer dans le canal, mais montent progressivement et sortent de leur lit puis causent ce que vous avez observé ».

Alors que, comme solution, la ministre de l’Habitat et du Développement urbain invite les populations « à faire preuve de civisme en déposant leurs ordures uniquement dans les bacs et espaces aménagés à cet effet », le coordonnateur du Pady préconise la construction d’une série d’ouvrages pour domestiquer les cours d’eau qui traversent la capitale.

Au niveau de la Poste centrale, « ce qui est prévu c’est de reconstruire l’ouvrage qui traverse la route et qui permet aux eaux qui viennent de la voirie municipale de rentrer dans le Mfoundi en changeant leur orientation pour permettre que lorsque les pluies arrivent, que les eaux du Mfoundi et celles de la Mingoa se côtoient et qu’on puisse éviter ce phénomène qui empêche les eaux de rentrer dans le cours d’eau principal », développe-t-il.

Quant au niveau de l’Avenue Kennedy, « ce qui est envisagé c’est une solution à deux niveaux. Le premier niveau c’est l’aménagement d’un lac en aval dans la zone marécageuse en contrebas du lycée d’Elig-Essono (…). Après le lac, il faudra construire un canal qui sera à ciel ouvert jusqu’au Centre international de l’artisanat et ensuite un canal enterré qui lui sera plus grand que ce qu’il y a aujourd’hui ».

L.A

Lire aussi :

Yaoundé : de fortes pluies et des risques d’inondations annoncées par l’Onacc

Dernière modification le mercredi, 20 juillet 2022 05:58

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Au cours de l’année 2021, la direction générale des Impôts du ministère des Finances a encaissé près de 10 milliards de FCFA de paiements d’impôts via le téléphone portable

InfographieSBBC cameroun impots payes

 

Please publish modules in offcanvas position.