Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Crise anglophone : l’armée attaque un camp de séparatistes, cinq chefs de milice tués

Crise anglophone : l’armée attaque un camp de séparatistes, cinq chefs de milice tués

Paru le vendredi, 20 août 2021 10:27

Au moins 33 soldats, conduits par le major Conrad Onana, ont été mobilisés ce 19 aout vers 1h du matin pour investir un camp de séparatistes à Mforya, non loin de Bafut, dans la région du Nord-Ouest. Selon les autorités militaires, les hommes armés retranchés dans ce camp étaient spécialisés dans le kidnapping avec demande de rançon. « Une dénonciation d'un informateur a conduit au meurtre de cinq ravisseurs dans leur cachette à Mforya Bafut » a fait savoir le général de brigade Valere Nka, commandant de la 5e région militaire interarmées, cité par les médias.

D’après les militaires présents ce 19 aout à la présentation au public des résultats de cette opération, les miliciens dans ce camp s’étaient rendus coupables de nombreux enlèvements, dont le dernier avait eu lieu quinze jours plus tôt. Une femme et deux hommes avaient alors été kidnappés.

Au cours de cette opération, l’armée a tué cinq chefs de milice. Il s’agit des « généraux » Small Bible, Small pepper, Banki alias Ebube, Prince de Wum et Stone, rapporte la CRTV-radio, le média d’État. Deux femmes ont également été arrêtées, soupçonnées de collaborer avec les séparatistes. Trois AK 47 et de deux armes de fabrication artisanale ont été récupérés et présentés aux généraux de brigade Valere Nka et Ekongwese Divine de la 5e région de gendarmerie.

Les régions du Nord-ouest et du Sud-Ouest sont en proie à une crise sécuritaire d’inspiration séparatiste depuis 2017. Le conflit a déjà fait des milliers de morts et jeté sur les routes plus de 700 000 personnes, d’après un récent rapport de l’Onu.

L.A.  

Dernière modification le vendredi, 20 août 2021 10:31

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Les plus gros consommateurs de maïs du Cameroun (2020)

InfographieIC gros consommateurs mais cameroun

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.