Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Prévention routière : la gendarmerie mise sur de nouveaux radars pour réduire les accidents de nuit

Prévention routière : la gendarmerie mise sur de nouveaux radars pour réduire les accidents de nuit

Paru le lundi, 21 février 2022 11:43

La gendarmerie nationale achève ce jour [21 février] les quatre jours qu’elle a consacrés à l’expérimentation de son nouveau radar high-tech, sur l’axe Yaoundé-Douala. « La gendarmerie a changé ses équipements. L’appareil que nous utilisons aujourd’hui est Turcam, un appareil de deuxième génération, qui permet de flasher les véhicules dans la nuit. Il donne des images limpides comme si on était en journée », explique le chef d’escadron Emmanuel Bamuh, le commandant de groupement de circulation routière no 1.

L’objectif de ce saut technologique est de réduire le nombre d’accidents dus à l’excès de vitesse sur les grands axes interurbains du Cameroun. À en croire le chef d’escadron Emmanuel Bamuh, environ 80 % des accidents de circulation ont lieu la nuit. Ce qui n’est pas le fait du hasard, car avant l’arrivée du Turcam de deuxième génération, les anciens radars arrêtaient de flasher les automobilistes à partir de 19 h. Résultat, la nuit, les chauffeurs roulaient sans contrôle.

Les gendarmes rappellent d’ailleurs que l’accident mortel qui s’est produit à Loum, sur l’axe Nkongsamba-Douala dans la nuit du 14 au 15 février 2022, est le témoin de ce qui se passe sur les routes la nuit. Les premiers éléments d’enquête rapportent que la collision des deux véhicules de transport à Loum était la conséquence d’un excès de vitesse.

« Le message que la gendarmerie veut passer c’est qu’aujourd’hui, avec cette nouvelle technologie, nous sommes à la page. Il faut donc que les usagers de la route sachent que le temps de la vitesse de nuit est révolu », prévient le chef d’escadron Emmanuel Bamuh.

Il insiste sur le respect des règles, car la gendarmerie veille désormais de jour comme de nuit sur tous les grands axes de circulation routière interurbains. Ainsi, sur les tronçons où il n’y a pas de plaques de limitation de vitesse, les véhicules de tourisme ne doivent pas rouler à plus de 110 kilomètres par heure. La vitesse maximale des véhicules de transport en commun est de 90 kilomètres par heure.

Michel Ange Nga

Lire aussi :

Insécurité routière : un nouvel accident fait 8 morts à Loum, dans le Littoral

Le Cameroun à la recherche d’experts en sécurité routière pour réduire les accidents de la route

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Au cours de l’année 2021, la direction générale des Impôts du ministère des Finances a encaissé près de 10 milliards de FCFA de paiements d’impôts via le téléphone portable

InfographieSBBC cameroun impots payes

 

Please publish modules in offcanvas position.