Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
La chaîne de télévision Equinoxe accusée d’« incitation à la révolte populaire » par le gouverneur du Littoral

La chaîne de télévision Equinoxe accusée d’« incitation à la révolte populaire » par le gouverneur du Littoral

Paru le lundi, 21 mars 2022 17:28

Le gouverneur de la région du Littoral a servi une mise en demeure à Séverin Tchounkeu, promoteur de la chaîne de télévision Équinoxe TV, basée à Douala. Dans ce courrier daté du 10 mars, Dieudonné Ivaha Diboua indexe la ligne éditoriale « outrancièrement belliqueuse » de la chaîne.

« À travers certaines de ses productions, elle s’active avec véhémence dans l’apologie de la violence et de la déstabilisation qui consiste à présenter ou à commenter des faits très souvent malicieusement déformés avec un cynisme déconcertant, en vue d’attiser les passions dans l’espoir de susciter une révolte contre les institutions républicaines », relève le gouverneur.

La plus haute autorité administrative de la région réprouve surtout le traitement réservé à la grève des enseignants qui secoue le secteur éducatif camerounais depuis un mois. Le gouverneur accuse Équinoxe de souffler sur les braises pour provoquer un soulèvement populaire, malgré le train de mesures adoptées par Yaoundé pour juguler la crise. Dieudonné Ivaha Diboua évoque en exemple le cas d’un parent invité sur une émission qui a « clairement appelé les parents et les élèves à rejoindre le mouvement d’humeur des enseignants, l’objectif étant d’obstruer les efforts du Gouvernement dans la recherche d’une issue heureuse à la crise ».

D’où la menace du gouverneur de la région du Littoral menace : « Je vous mets de ce fait en garde contre toute récidive face à laquelle sera appliquée la loi dans toute sa rigueur, car, lorsque le seuil de la provocation atteint l’intolérable, la liberté d’expression perd tout son sens ».

Ce n’est pas la première fois que les autorités pointent la ligne éditoriale d’Équinoxe TV. En mars 2020, le ministre de l’Administration territoriale a accusé certains médias, dont Equinoxe TV, de relayer les rapports des ONG internationales qui accusent l’armée d’exactions dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest où sévit un conflit séparatiste depuis 2017.

Des accusations qui avaient provoqué la colère de Séverin Tchounkeu. Ce dernier avait répondu au ministre Paul Atanga Nji en soulignant le professionnalisme dont ses journalistes font preuve.

L.A. 

Dernière modification le lundi, 21 mars 2022 18:20

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Plus de 100 000 PME créées au Cameroun en quatre ans

InfographieFormation PME cameroun