Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Hausse du prix du pain : les Camerounais entre résignation, inquiétude et indifférence

Hausse du prix du pain : les Camerounais entre résignation, inquiétude et indifférence

Paru le lundi, 21 mars 2022 19:52

La plupart des Camerounais acceptent stoïquement l’augmentation du prix du pain. « On a fini par nous habituer à la vie chère. Pour ce qui est du pain, on s’y attendait un peu, rien ne nous étonne. On attendait juste que le ministre du Commerce homologue les nouveaux prix, c’est fait et on doit vivre avec », fait savoir Christelle Nkolo, journaliste à Yaoundé.

Si beaucoup de Camerounais ont en commun cette résilience, certains ne cachent pas leur inquiétude. « En tant que femme qui a à s’occuper d’un foyer, ça devient difficile à supporter parce que 25 FCFA de plus ce n’est pas à négliger. Surtout que ce n’est pas que le prix du pain qui augmente. Pour un citoyen modeste, ce n’est plus tenable », déclare Georgette Mekoui, qui travaille à Yaoundé.

Elle croit que le moment est venu de penser à associer des farines locales à la fabrication du pain. À moins d’arrêter tout simplement d’acheter la baguette. Une idée qui la fait sourire : « c’est vrai que ce n’est pas pensable d’arrêter de manger le pain dans nos maisons ».

Certains Camerounais, comme Nicanor Etame, ont pourtant réduit leur consommation de pain au quotidien. Cet infographe, qui s’est installé en clientèle privée, ne nie pas que cette augmentation ne l’inquiète vraiment pas. « J’ai acheté le pain à la boulangerie en rentrant chez moi aujourd’hui et je n’ai même pas regardé que le prix du pain avait augmenté. En fait, je ne mange presque pas de pain », fait-il savoir.

Le gouvernement a longtemps bloqué les quatre fers pour garder inchangé le prix du pain face à la pression des meuniers et des boulangers, qui se plaignaient de tourner à perte à cause de la hausse du prix du blé. Le prix de la tonne de blé arrivée au port de Douala, estimée à 250 euros en moyenne en août 2020, a presque doublé atteignant 480 euros au mois de mars 2022. Las, le gouvernement camerounais a cédé à la pression. La baguette de 200 g coûte désormais 150 FCFA contre 125 FCFA.

Michel Ange Nga

Lire aussi :

Prix de la farine : face au chantage des meuniers, le gouvernement menace

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Plus de 100 000 PME créées au Cameroun en quatre ans

InfographieFormation PME cameroun

 

Please publish modules in offcanvas position.