Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Covid-19 : le régisseur de la prison secondaire de Messamena renonce à imposer la vaccination à son personnel

Covid-19 : le régisseur de la prison secondaire de Messamena renonce à imposer la vaccination à son personnel

Paru le lundi, 21 juin 2021 14:19

Contrairement à ce qu’il avait déclaré dans un précédent communiqué, le régisseur de la prison secondaire de Messamena, dans la région de l’Est, ne veut plus rendre « obligatoire » la vaccination contre la Covid-19. Aussi, la séance de vaccination prévue ce lundi 21 juin au sein de ce centre pénitentiaire est-elle « volontaire », dit-il. Celle-ci est placée sous la supervision du médecin-chef de l’hôpital de district de Messamena. Elle ne concerne pour l’heure que le personnel de la prison, apprend-on.

Le gouvernement a toujours insisté sur le caractère « volontaire » de la vaccination, tout en exhortant les populations à se faire vacciner « le moment venu ». Cette sortie du régisseur intervient au moment où le Cameroun entend intensifier la vaccination contre la Covid-19, face notamment à la réticence des populations à prendre la deuxième dose du vaccin. En effet, sur les 70 300 personnes ayant officiellement reçu la première dose, seules 16 200 personnes se sont présentées pour la deuxième injection. Un chiffre bien en deçà des ambitions du gouvernement qui espère vacciner 5 millions de personnes d’ici la fin de l’année en cours.

« Quoique volontaire et facultative, la vaccination de tous et de chacun est une nécessité impérieuse qui interpelle à la fois le devoir de citoyenneté et de responsabilité de tous. (…) C’est pourquoi le gouvernement entend œuvrer dans cette direction, la seule qui soit aujourd’hui la mieux à même de préserver les populations vivant sur le territoire national de cette grave maladie qui déstructure nos vécus quotidiens, désorganise nos communautés et continue de semer dans les familles, angoisse et désolation », a déclaré le ministre de la Communication (Mincom) et porte-parole du gouvernement, René Emmanuel Sadi, le 16 juin dernier.

P.N.N

Lire aussi:

Covid-19 : le Centre national de l’éducation exige la présentation du carnet vaccinal pour l’accès à ses locaux

Dernière modification le lundi, 21 juin 2021 14:22

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.