Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Crise anglophone : l’Armée établit une connexion étrangère des groupes armés et annonce un changement de stratégie

Crise anglophone : l’Armée établit une connexion étrangère des groupes armés et annonce un changement de stratégie

Paru le mardi, 21 septembre 2021 09:39

A en croire un communiqué publié par la communication du ministère de la Défense (Mindef) le 20 septembre 2021, « les services de renseignement ont établi avec certitude que la montée en puissance de ces groupes terroristes, de par l’armement de gros calibre dont ils disposent et font systématiquement usage, découle en grande partie de leur jonction avec d’autres entités terroristes opérant hors des frontières de notre pays ».

Le Mindef a acquis cette certitude après les deux dernières attaques perpétrées contre des convois militaires les 12 et 16 septembre dans deux localités différentes de la région du Nord-ouest attribuées aux groupes armés séparatistes. « A l’aide d’un engin explosif improvisé (EEI) et d’un lance-roquettes antichar, les insurgés ont immobilisé les véhicules des Forces de défense avant d’ouvrir un feu nourri sur ces derniers, sérieusement incapacités par la déflagration des charges explosives », précise le communiqué.

Pour le Mindef, « il est ainsi manifeste que l’entrée en scène d’explosifs de forte capacité et de nouveaux armements consacre indubitablement le changement de paradigme dans les opérations en cours, les Forces de défense et de sécurité ayant pour mission de tout faire pour restaurer la paix et garantir la libre circulation des personnes, biens et capitaux sur toute l’étendue du territoire national ».

Lors de la 8è session du Comité de sécurité transfrontalière tenue du 23 au 26 août 2021 à Abuja, la capitale fédérale nigériane, le Cameroun et le Nigeria se sont engagés en faveur d’une plus grande mobilisation contre l’insécurité, liée surtout aux activités terroristes. Cet engagement passe par un renforcement de la coopération, notamment à travers un échange régulier d’informations.

« Le président Muhammadu Buhari a clairement dit que son pays ne servira jamais de base arrière à ceux qui veulent déstabiliser le Cameroun, de même que son pays n’encouragera jamais une alliance entre ceux qui prônent la sécession au Cameroun et au Nigeria », avait déclaré Paul Atanga Nji, ministre de l’Administration territoriale et chef de la délégation camerounaise à Abuja.

« Pendant que nous continuons d’adresser la question sécuritaire le long de la frontière commune qui inclut le réseau des crimes transnationaux organisés, et particulièrement le terrorisme et les activités sécessionnistes, il est nécessaire d’intensifier nos efforts des initiatives de développement en faveur des communautés vivant dans les zones frontalières », avait corroboré le chef de la délégation nigériane, le général E.A. Ndagi.

Dominique Mbassi

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.