Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Déviances en milieu scolaire : la caravane de l’opération “Clean back to school” sillonne la région de l’Est

Déviances en milieu scolaire : la caravane de l’opération “Clean back to school” sillonne la région de l’Est

Paru le jeudi, 21 octobre 2021 11:32

L’opération « Clean back to school » pour la saison 2021-2022 a été lancée par le délégué régional du ministère des Enseignements secondaires (Minesec), Simplice Bedjabo, le 20 octobre 2021 à Bertoua, la capitale de la région de l’Est.

Cette initiative, qui bénéficie de l’appui du Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef), porte notamment « sur les campagnes de sensibilisation contre le VIH-Sida, le Covid-19, les grossesses précoces et non désirées, les violences basées sur le genre (VBG) et les campagnes de dépistage ciblé, volontaire et anonyme du VIH », explique-t-il.

« Le partenariat Minesec et Unicef a permis la mise en œuvre de cette importante campagne qui, à coup sûr, va réduire certains fléaux sociaux qui infestent et minent le secteur éducatif dans la région de l’Est. Nous voulons manifestement barrer la voie au VIH et à d’autres fléaux sociaux à l’instar des violences et de la délinquance primaire qui se généralisent dans nos établissements scolaires », poursuit le délégué régional du Minesec à l’Est.

Cette année, 20 établissements scolaires publics et privés des arrondissements de Bertoua 1er, de Bertoua 2ème et de Mandjou retenus ont reçu le nécessaire pour mener l’opération. Après le lancement de cette campagne de sensibilisation au lycée technique de Bertoua, ces établissements scolaires prendront le relais pendant une semaine.

« Nous entendons former les élèves chacun dans son établissement scolaire à travers les différentes thématiques choisies. Après cette étape, ils vont devoir répercuter ce message à leurs pairs afin que la campagne soit pérennisée dans le cadre des activités post et périscolaires », précise le point focal de l’opération, M. Doba.

Ce dernier note que la consommation des drogues et les violences sont désormais monnaie courante dans les établissements scolaires. Il est donc question, poursuit-il, que les élèves prennent le chemin de l’école libérés de ces comportements défiants.

D.M.

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.