Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Barreau du Cameroun : Me Mbah Eric Mbah prêche le rassemblement pour tourner la page des divisions nées des élections

Barreau du Cameroun : Me Mbah Eric Mbah prêche le rassemblement pour tourner la page des divisions nées des élections

Paru le mercredi, 22 juin 2022 10:09

Quelques minutes après sa victoire dans les urnes le 20 juin, le nouveau bâtonnier de l’Ordre des avocats du Cameroun a dévoilé sa première priorité : tourner la page de cette élection, qui s’est transformée en guerre de clocher entre les différents adversaires. « Regagnons notre maison commune, le Barreau », a lancé Me Mbah Eric Mbah (photo) à l’endroit de tous ses confrères devant un parterre de journalistes.

Il faut dire que cette campagne a été très disputée jusqu’au bout, comme c’est généralement le cas de l’élection au poste de bâtonnier. Sauf que cette année, plusieurs avocats ont dénoncé sous cape une concurrence malsaine entre les différents camps. Me Mbah Eric Mbah a d’ailleurs reconnu que ses soutiens ont souvent subi les foudres de leurs adversaires.

Pour essayer de calmer le jeu pendant la campagne, d’anciens bâtonniers ont dû rappeler aux différents candidats l’obligation de respecter les « valeurs déontologiques de l’Ordre dans leur comportement du quotidien ».

Quoi qu’il en soit, cette élection a laissé des traces. Et pour le nouveau bâtonnier, il est urgent de taire toutes ces divisions. Pour cela, il a cru bon de rassurer toute la profession que durant son mandat de deux ans il n’y aura pas de chasse aux sorcières.

Cette promesse va-t-elle suffire à rassurer le camp des vaincus ? Difficile à dire. Toutefois, Me Mbah Eric Mbah s’engage dans ce chantier avec le bénéfice du doute. Cet avocat anglophone installé à Bamenda a mené sa campagne sur le slogan « Ubuntu », littéralement « je suis parce que tu es ». Une philosophie chère à Nelson Mandela qui prône l’humanisme, la solidarité et l’union.

Nominations

Sur ses affiches de campagne, on pouvait d’ailleurs lire : « bien qu’il ne soit peut-être pas possible d’être d’accord sur tout, nous sommes capables de surmonter nos défis communs à condition de rester unis ». Et pendant l’assemblée générale élective de l’ordre pendant laquelle il été élu bâtonnier, Me Mbah Eric Mbah a déclaré : « le bâtonnier ne doit pas être le plus riche ou le plus expérimenté, mais il doit être un rassembleur. Je suis votre rassembleur ».

En attendant de mener à bout ce chantier pour le rassemblement, il planche en ce moment sur l’autre grande priorité de son mandat. Selon la tradition du Barreau, tout nouveau bâtonnier doit procéder au plus vite à un certain nombre de nominations. Il s’agit d’abord de désigner les représentants du bâtonnier dans les régions. Et ensuite de choisir parmi les membres du Conseil de l’ordre un secrétaire et un trésorier.

Avant son élection, Me Mbah Eric Mbah était d’ailleurs le représentant du bâtonnier dans la région du Nord-Ouest. Un poste qu’il occupait depuis 2018. Il avait été nommé par Me Charles Tchakounté Patie, décédé en cours de mandat en octobre 2020. C’est en 2001 que le nouveau bâtonnier a intégré le Barreau du Cameroun.

Michel Ange Nga

Lire aussi :

De nouveaux hommes à la tête de l’Ordre des avocats du Cameroun

Élections au Barreau du Cameroun : le rappel à l’ordre des anciens bâtonniers aux candidats

Dernière modification le mercredi, 22 juin 2022 10:13

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Please publish modules in offcanvas position.