Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Adamaoua: des opérations chirurgicales gratuites pour les femmes victimes des fistules obstétricales

Adamaoua: des opérations chirurgicales gratuites pour les femmes victimes des fistules obstétricales

Paru le mercredi, 22 juillet 2020 18:14

Le Fonds des Nations unies pour la population (UNFPA) prépare une campagne de prise en charge des personnes souffrant des fistules obstétricales dans la région de l’Adamaoua. Cette initiative organisée en partenariat avec l’Hôpital protestant de Ngaoundéré permettra d’opérer 44 femmes cette année.

Selon Léa Monda, représentante de l’UNFPA Adamaoua, les fistules obstétricales constituent un problème majeur de santé publique. « De nombreuses jeunes femmes vivent toujours cette pathologie non traitée et le contexte actuel marqué par le Covid-19 nécessite la mise sur pied d’une plateforme de coordination. Ceci pour une synergie d’interventions de chaque acteur vers l’atteinte des résultats », explique-t-elle dans une interview accordée au journal Cameroon Tribune.

Les femmes atteintes de cette maladie font face à la dépression et à l’isolement social. D’où l’importance de la redéfinition de la stratégie de lutte face à la menace du Covid-19 pour leur redonner du sourire. D’après la plateforme de coordination mise sur pied, une réponse multisectorielle et pluridisciplinaire s’avère nécessaire pour éliminer cette pathologie. L’UNFPA compte ainsi impliquer les relais communautaires dans la recherche de nouveaux cas.

Depuis 2014, le Centre de réparation des fistules obstétricales de l’Hôpital protestant de Ngaoundéré prend en charge des cas, sous l’impulsion et l’accompagnement de l’UNFPA. Selon les statistiques officielles, 20 000 femmes souffrent de cette pathologie au Cameroun. L’enquête à indicateurs multiples par grappe réalisée en 2014 indique que le pays enregistre environ 2000 nouveaux cas chaque année. Selon la même source, la grande majorité des femmes affectées par cette maladie sont jeunes, issues des familles démunies pour prendre en charge leurs frais médicaux.

BE

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.