Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Yaoundé : démantèlement d’un gang d’escrocs se faisant passer pour des agents de la présidence de la République

Yaoundé : démantèlement d’un gang d’escrocs se faisant passer pour des agents de la présidence de la République

Paru le vendredi, 22 juillet 2022 12:11

Les enquêteurs de la compagnie de gendarmerie de Yaoundé 2 ont démantelé un réseau d’escrocs qui arnaquaient ses victimes en usurpant l’identité des personnels de la présidence de la République. Selon la CRTV, les malfaiteurs opéraient en se faisant passer pour des agents du secrétariat particulier de la première dame du Cameroun et du Cabinet civil de la présidence de la République. Ils ont notamment réussi à extorquer 125 millions de FCFA à un responsable d’une organisation non gouvernementale (ONG), informe le média public.

C’est à la suite d’une plainte déposée contre eux par l’intendant principal de la présidence de la République, Christophe Foé Ndi, que l’enquête a été déclenchée. Les enquêteurs ont mené des investigations qui ont abouti à leur identification et à leur interpellation. L’un des escrocs présumés a été arrêté en possession d’une forte somme d’argent sur lui. « Lorsque nous avons interpellé M. Abdouraman, ce dernier était porteur des devises étrangères de 100 millions de FCFA en fausse coupure. 857 billets en coupure de 100 dollars et 14 billets en coupures de 10 000 FCFA », a déclaré le commandant de la compagnie de gendarmerie de Yaoundé 2, le capitaine Pierre Ndounda.

Au Cameroun, des escrocs bien organisés prennent de fausses identités et profitent de la crédulité et/ou de la vulnérabilité des internautes ou des usagers de la téléphonie mobile pour leur soutirer de l’argent. Du Camerounais lambda au directeur général d’une entreprise publique, en passant par le représentant d’une institution internationale ou une autorité administrative, personne n’est à l’abri. En mai 2021, un détenu s’est fait passer pour le directeur du Cabinet civil de la présidence de la République, Samuel Mvondo Ayolo, depuis la prison centrale de Yaoundé. Il a pu extorquer de l’argent à des hommes d’affaires et des personnalités dans les chancelleries et organisations rattachées aux Nations Unies, avant d’être démasqué.

P.N.N

Lire aussi :

Roi de l’arnaque, Jacques Calvin Eyafa se faisait passer pour le directeur du Cabinet civil Samuel Mvondo Ayolo

Scamming, usurpation d’identité… : le visage de la cybercriminalité au Cameroun 

● E-Arnaques


● Fact Cheking




Au cours de l’année 2021, la direction générale des Impôts du ministère des Finances a encaissé près de 10 milliards de FCFA de paiements d’impôts via le téléphone portable

InfographieSBBC cameroun impots payes

 

Please publish modules in offcanvas position.