Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Crise anglophone : face au regain des attaques séparatistes, le gouvernement renouvelle son offre de paix

Crise anglophone : face au regain des attaques séparatistes, le gouvernement renouvelle son offre de paix

Paru le mercredi, 22 septembre 2021 02:26

Arrivé dans la région du Sud-Ouest ce 21 septembre, le Premier ministre Joseph Dion Ngute va présider le 22 septembre, la deuxième session du Comité de suivi des recommandations du Grand dialogue national. La première session s’était tenue à Yaoundé le 3 septembre 2020.

Cette nouvelle session intervient dans un contexte de regain d’attaques des groupes armés séparatistes dans les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest. Hier, l’armée a dit avoir perdu une quinzaine de soldats dans deux attaques intervenues en l’espace de cinq jours.

Le ministère de la Défense reconnaît également que les milices séparatistes sont mieux armées et bénéficient probablement du soutien matériel venant d’autres pays.

C’est dans cette atmosphère de nouvelles tensions que le chef du gouvernement est à Buea (région du Sud-Ouest) pour proposer à nouveau l’offre de paix du président de la République contenue dans les recommandations du Grand dialogue national qui s’est tenu à Yaoundé entre septembre et octobre 2019.

Au cours de la deuxième session de suivi desdites recommandations, Chief Joseph Dion Ngute devra sans doute rappeler le contenu de cette offre qui s’articule autour : du Bilinguisme, la diversité culturelle et la cohésion sociale ; du Système éducatif ; du Système judiciaire ; retour des réfugiés et des déplacés internes ; de la Reconstruction et développement des zones touchées par la crise ; du Désarmement, démobilisation et réintégration des ex-combattants ; du rôle de la diaspora dans la crise et contribution de celle-ci au développement du Cameroun ; et de la décentralisation et développement local.

 A côté de cela, il s’agissait également d’accorder un statut spécial aux régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest dans l’architecture de la décentralisation, mais davantage de « diffuser largement l’offre d’amnistie faite par le chef de l’Etat aux combattants qui déposent les armes et s’insèrent dans le processus de réintégration ; et désigner une équipe chargée de prendre langue avec les membres radicalisés de notre diaspora ».

Depuis la tenue de cette grand-messe pour le retour de la paix dans ces régions, le gouvernement a mis en œuvre ces statuts spéciaux et développé le Plan présidentiel pour la reconstruction et le développement (PPRD), doté d’une enveloppe prévisionnelle de plus de 89 milliards FCFA.

En dépit de tous ces efforts, la violence n’a pas cessé dans ces régions. Les groupuscules armés continuent d’attaquer aussi bien les Forces de défense et de sécurité que les populations.

Le Premier ministre arrive dans le Sud-Ouest au moment où l’armée annonce un changement de stratégie face à la nouvelle donne des séparatistes. Le gouvernement attend ainsi augmenter la pression militaire sur ces milices, tout en offrant des voies de sortie de crise.

L.A. 

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.