Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Yaoundé : des procédures judiciaires et disciplinaires contre des policiers auteurs d’exactions sur un civil

Yaoundé : des procédures judiciaires et disciplinaires contre des policiers auteurs d’exactions sur un civil

Paru le mercredi, 22 septembre 2021 11:14

La vidéo dure 33 secondes. On y voit des policiers frapper à plusieurs reprises un homme immobilisé au sol, à l’aide d’une machette et d’une matraque. Ceux-ci lui reprochent d’avoir volé. «Enlève les mains. Tu vas encore voler ?», entend-on clairement l’un d’entre eux dire en assénant des coups de matraque aux fesses du suspect, pendant qu’un autre policier le maintient couché à la base des pieds avec son corps. Un troisième policier va à son tour frapper la victime en usant du plat de la machette.

La vidéo polémique est rapidement devenue virale sur les réseaux sociaux, suscitant la réaction du délégué général à la Sûreté nationale (DGSN) qui s’est exprimé par voie de communiqué pour condamner ce «traitement inhumain et dégradant». Dans son communiqué publié ce 21 septembre, Martin Mbarga Nguele reconnaît que «ces faits sont exacts et se sont déroulés dans la nuit du 15 au 16 septembre 2021 au commissariat de sécurité publique du 18e arrondissement de la ville de Yaoundé». Tout en précisant que la personne violentée est mise en cause dans le cadre d'une enquête pour vol. 

Selon le patron de la Police nationale, «les fonctionnaires en question ont été identifiés et font l’objet des mesures appropriées pour répondre de leurs actes devant les instances judiciaires et disciplinaires». Cette affaire de violences policières survient au moment où le chef de l’Etat vient de sanctionner une dizaine de policiers pour divers «manquements graves» pendant l’exercice de leur fonction. Dans un message-porté le 2 juillet dernier, le DGSN invitait les responsables des services centraux et extérieurs à surseoir «systématiquement» à infliger toute sanction relevant de leur compétence au profit d’un déclenchement de la procédure de traduction devant le conseil de discipline, en cas de gravité des faits commis par leurs collaborateurs.

P.N.N

Lire aussi:

Sûreté nationale : Paul Biya sanctionne une dizaine de policiers pour « manquements graves »

Dernière modification le mercredi, 22 septembre 2021 11:25

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.