Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Militaires et civils formés à la neutralisation des EEI alors que ces attaques se multiplient

Militaires et civils formés à la neutralisation des EEI alors que ces attaques se multiplient

Paru le lundi, 22 novembre 2021 10:57

Ils sont 34 policiers, gendarmes, gardiens de prison et membres de comités de vigilance viennent de boucler une formation au maniement des Engins explosifs improvisés (EEI) à l’Ecole internationale des forces de sécurité (Eiforces) de Yaoundé.

La formation initiée par le Programme des Nations-Unies pour le développement visait à doter ses personnels de connaissances pratiques pour reconnaître et désamorcer ces bombes artisanales sur les terrains d'opérations.

L’usage des EEI sur les champs de bataille est devenu récurrent au Cameroun. Notamment dans la guerre que l’armée mène contre Boko haram dans la région de l’Extrême-Nord et contre les milices séparatistes dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest.

Des groupuscules armés d’inspiration sécessionniste utilisent ces engins pour attaquer des convois militaires. Ces types d’attaques se sont d’ailleurs multipliés ces derniers jours, faisant de nombreux morts dans les rangs de l’armée.

A noter que des éléments des forces de défense du Tchad, du Congo et de la République centrafricaine ont également pris part à cette formation.

L.A.

Dernière modification le lundi, 22 novembre 2021 10:59

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.