Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Le Cameroun veut densifier la formation des sages-femmes pour réduire le taux de décès en couches

Le Cameroun veut densifier la formation des sages-femmes pour réduire le taux de décès en couches

Paru le vendredi, 22 décembre 2023 14:42

Dès l’année prochaine, le ministère de la Santé publique (Minsante) a l’intention de décerner des accréditations aux écoles qui forment les sages-femmes sur l’ensemble du territoire national camerounais. Pour le Minsante, cette décision est censée réduire le nombre de femmes qui décèdent en donnant la vie. De source officielle, au Cameroun, les décès en couches représentent 400 femmes sur 100 000 chaque année. Une statique qu’il faut absolument améliorer pour le gouvernement camerounais.

Au Minsante, on explique que cette accréditation sera désormais le sésame à obtenir pour former les sages-femmes. En réalité, ce document est un mécanisme de renforcement de la qualité du programme d’enseignement dans les écoles concernées. En plus du contenu de la formation, les écoles doivent investir dans les infrastructures adéquates.

Une évaluation du Minsante menée sur un échantillon de 25 écoles montre que « moins de 20% des établissements sillonnés disposent d’infrastructures, d’équipements de qualité, d’enseignants qualifiés, de laboratoires de démonstration appropriés, ou encore de salles d’informatique pour ne citer que cela. C’est fort de ces faiblesses et bien d’autres que l’opportunité de la mise en place de mécanisme d’accréditation est devenue plus qu’urgente », fait savoir la cellule de communication du Minsante.

MAN

● E-Arnaques


● Fact Cheking