Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Le calme après la tempête provoquée par un litige foncier entre une communauté et l’archidiocèse de Yaoundé

Le calme après la tempête provoquée par un litige foncier entre une communauté et l’archidiocèse de Yaoundé

Paru le mardi, 22 décembre 2020 11:48

« L’honneur de Mgr Jean Mbarga et du ministre Eyebe Ayissi est absolument lavé ». Réaction de sa majesté Hyacinthe Owona Kono, chef de groupement de la communauté Mvog-Manga II sur le conflit opposant la succession Mathurin Amougou Mbarga à l’archidiocèse de Yaoundé au sujet d’un terrain riverain de la mission catholique de Nkoabang, une banlieue de Yaoundé.

Cette réaction fait suite aux articles au vitriol parus dans certains journaux accusant l’archevêque de Yaoundé, Mgr Jean Mbarga, d’accaparer des terrains appartenant à des orphelins avec l’appui du ministre des Domaines, du Cadastre et des Affaires foncières (Mindcaf), Henri Eyebe Ayissi.

A l’issue d’un conclave organisé autour des chefs, des notables et dignitaires de la communauté le 18 décembre 2020, Hyacinthe Owona Kono, ancien député à l’Assemblée nationale, parle plutôt d’un problème monté en épingle et qui relève surtout d’un malentendu.

Dans un communiqué publié le 14 décembre, l’archidiocèse de Yaoundé explique que face aux agressions visant à le spolier, il a entrepris la sécurisation de son patrimoine foncier en procédant à des immatriculations le cas échéant.

Mais « ce projet de sécurisation réveille, depuis lors, des appétits de toute nature allant jusqu’à des procédures de vente irrégulières de ces espaces longtemps acquis par l’archidiocèse de Yaoundé ».

Le communiqué cite le cas de la paroisse de Nkoabang qui « subit la pression d’usurpateurs et de vendeurs de terrain véreux déguisés en faux protecteurs d’orphelins fictifs ».

Tout en dénonçant « fermement ces agressions foncières et les calomnies y afférentes dont il est victime de la part de ces usurpateurs et vendeurs véreux, l’archidiocèse réaffirme sa volonté de protéger en toute légalité son patrimoine pour le bien communautaire ».

Heureusement, soutient sa majesté Hyacinthe Owona Kono, une porte de sortie a été trouvée.

D.M.

● E-Arnaques


● Fact Cheking




La téléphonie mobile au Cameroun (2010-2019)

InfographieSBBC telephonie mobile cameroun

 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.