Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Extrême-Nord : le spectre d’une nouvelle attaque de lion plane sur Makary

Extrême-Nord : le spectre d’une nouvelle attaque de lion plane sur Makary

Paru le mardi, 23 février 2021 13:33

A l’Extrême-Nord du Cameroun, les habitants du village Woylky, arrondissement de Makary, dans le département du Logone et Chari, redoutent l’apparition d’un deuxième lion. Dans la nuit du 19 au 20 février 2021 février dernier, une première lionne qui avait attaqué et blessé neuf personnes dans ce village a été abattue par les forces de sécurité.

Selon le maire de Makary, Abgassi Adoum, il est « très plausible » que le mâle du fauve neutralisé soit aux alentours du village. « Je suis infirmier vétérinaire de formation. De ce que je sais, c’est surprenant de voir une lionne sans son mâle. Cette apparition solitaire fait peur », a-t-il déclaré. Insistant que « l’animal restant serait plus dangereux que celui qui vient d’être abattu, dans la mesure où il aura tendance à venger son partenaire ».

L’autorité municipale prescrit la vigilance aux populations. Dans un communiqué publié samedi dernier, le délégué régional des Forêts et de la Faune (Minfof), Jean David Ndjigba s’est voulu rassurant sur la question. Il demande aux villageois de « Vaquer librement à ses occupations, car le danger étant éloigné ». Mais l’assurance donnée par l’ingénieur général des Eaux et forêts ne dissipe pas les craintes.

Le lion fait partie des espèces animales protégées au Cameroun. Dans la partie septentrionale du pays, ces fauves et d’autres espèces fauniques protégées ont souvent attaqué les populations. D’ailleurs, une femme de 26 ans a été tuée en juin dernier à la suite d’une attaque d’éléphant à Moulvoudaye, dans le département du Mayo-Kani. Les hippopotames, eux aussi protégés comme le lion et l’éléphant, sont également mis en cause dans la mort de plusieurs villageois dans la région de l’Extrême-Nord.

B.E.

Dernière modification le mardi, 23 février 2021 13:34

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.