Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Musique : la Sonacam organise son assemblée générale ordinaire ce 24 octobre

Musique : la Sonacam organise son assemblée générale ordinaire ce 24 octobre

Paru le vendredi, 23 octobre 2020 13:54

La Société nationale camerounaise de l’art musical (Sonacam) annonce la tenue de son assemblée générale ordinaire (AG) ce samedi 24 octobre au Palais des congrès à Yaoundé. Cette rencontre va permettre de doter cet organisme de gestion collective des textes fondateurs, après une période transitoire de trois ans.

« Il est donc question d’adopter les statuts, le règlement général et le code électoral pour que, un mois après, nous puissions aller à l’assemblée générale élective pour doter la Sonacam de nouveaux organes dirigeants », explique Bernard Obama, secrétaire permanent de la Commission de contrôle des organismes de gestion collective.

Ces textes, élaborés et rédigés par les artistes eux-mêmes, devraient permettre à la Sonacam d’être au service de tous et de faire également en sorte « qu’ils puissent vivre du fruit de leurs créations », dit-il. L’AG va également désigner le comité électoral chargé de conduire le processus électoral à l’assemblée élective prévue en novembre prochain. Quelque 1300 artistes de la catégorie B de l’art musical, venus des dix régions du pays, sont attendus à cette rencontre qui devrait inaugurer une « nouvelle ère » à la Sonacam.

En sa qualité de tutelle, le ministre des Arts et de la Culture (Minac), Bidoung Mkpatt, a fait une descente jeudi 22 octobre sur le site de l’événement. Ce, afin de s’assurer que toutes les dispositions ont été prises pour le bon déroulement de l’AG. Il faudra notamment montrer patte blanche pour accéder à la salle des travaux, un système d’identification à partir des badges biométriques ayant été mis en place.

Créée en 2017, la Sonacam est née des cendres de la Société camerounaise civile de musique (Socacim), elle-même née de la dissolution de la Société camerounaise de l’art musical (Socam) mise en place en 2008 par l’ancienne ministre Ama Tutu Muna en remplacement de la Cameroon Music Corporation (CMC) qui, elle-même, avait succédé à la Société civile nationale des droits d’auteurs (Socinada).

« La Sonacam a été mise en place de manière consensuelle », rappelle Bernard Obama. Lors de sa création, les artistes ont choisi 41 personnes pour faire partie du conseil d’administration élu pour un mandat de trois ans avec, à sa tête, le célèbre musicien Sam Fan Thomas.

P.N.N

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.