Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
4500 personnes tuées par le paludisme au Cameroun en 2019

4500 personnes tuées par le paludisme au Cameroun en 2019

Paru le vendredi, 24 avril 2020 13:06

Selon le programme national de lutte contre le paludisme (PNLP), 4500 personnes sont mortes des suites de paludisme au Cameroun au cours de l’année 2019. Comparativement à la situation de 2018, ce chiffre est en augmentation de 1247 morts. D’après les statistiques de ce programme placé sous la tutelle du ministère de la Santé publique (Minsanté), la mortalité du paludisme est passée de 14,3 % à 18,3 % en 12 mois. 60% de ces décès surviennent chez les enfants de moins de cinq ans.

Sur la même période, le pourcentage des cas de paludisme parmi les maladies reçus en consultation dans les formations sanitaires du pays est passé de 25,8% à 28 %. Pour l’exercice 2019, le Cameroun a enregistré 2 628 191 de cas de paludisme. Un an plutôt, ce chiffre était de 2133 000 malades consultés à travers le pays.

Dans le rapport mondial sur le paludisme 2019, l’OMS classe le Cameroun au 11e rang parmi les pays les plus touchés par cette maladie.

20 milliards de dépenses publiques

En réaction à aux ravages du paludisme, l’État a augmenté le budget consenti à la lutte contre cette maladie ces cinq dernières années. Le financement public dans ce domaine est passé de 1,4 milliard de FCFA en 2013 pour atteindre un pic de 7,1 milliards en 2015. « Au total, entre 2013 et 2019, un montant de près de 20 milliards des financements domestiques ont été mobilisés pour la lutte contre le paludisme », informe le ministre de la Santé, Manaouda Malachie.

En plus de ressources nationales, la lutte contre le paludisme bénéficie de l’appui des partenaires techniques et financiers. C’est le cas du Fonds mondial de lutte contre le Sida, la tuberculose et le paludisme qui a alloué une somme de 66,4 milliards FCFA au Cameroun pour la lutte contre le paludisme pendant la période va 2021 à 2023.

Mais pour ces trois prochaines années, les besoins de financement de la lutte contre le paludisme se chiffrent à 280 milliards FCFA. « Nous ne pouvons pas atteindre cet objectif sans augmenter les financements alloués à la santé. Nous comptons également sur la mobilisation des fonds additionnels auprès des collectivités territoriales décentralisées (CTD), du secteur privé et à travers les financements innovants », explique le Minsanté.

BE

Dernière modification le samedi, 25 avril 2020 11:04

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam