Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Affaire du gendarme tué pour 100 FCFA : Finexs scellée, des arrestations en cascade

Affaire du gendarme tué pour 100 FCFA : Finexs scellée, des arrestations en cascade

Paru le vendredi, 24 juillet 2020 10:30

Une enquête a été ouverte et confiée à la Légion de gendarmerie du Littoral après la mort d’un gendarme dans la soirée du mercredi 22 juillet à l’agence de voyages Finexs Cameroun au quartier Akwa, à Douala. Ce jour-là, le maréchal des logis Armel Lipembe est décédé dans l’enceinte de cette compagnie de transport interurbain après avoir reçu un coup à la tête.

Les agents de Finexs impliqués dans cette rixe ainsi que le personnel de nuit présent à l’agence au moment des faits ont été arrêtés. Ils se trouvent actuellement en détention. Idem pour le chef d’agence de Finexs Douala, interpellé à son domicile, rapporte le PDG de l’agence de voyages, Edmond Félix Etoundi, dans un communiqué publié au lendemain du drame. Ladite agence a été scellée par les autorités compétentes en attendant que lumière soit faite sur cette affaire.

À l’origine de ce drame : un différend financier de… 100 FCFA ! Selon la direction générale de Finexs, la victime et un autre homme (également gendarme, apprend-on) se sont présentés aux toilettes pour satisfaire un besoin naturel. Ces derniers y auraient eu accès sans s’être acquittés au préalable des frais exigibles de 100 FCFA. Une fois le besoin assouvi et hors des toilettes, ils auraient refusé de payer ladite somme malgré les multiples demandes formulées par l’un des agents préposés à l’hygiène. Des échanges verbaux qui s’en suivent deviennent vite houleux et finissent en rixe.

« Dans cette confusion, un des jeunes agents d’hygiène va se saisir d’un morceau de bois avec lequel il va assener un coup à l’un des individus qui, malheureusement, perdra connaissance sur le coup avant de succomber des suites des blessures, ainsi que donne à voir une vidéo de nos propres caméras de surveillance », indique le communiqué du PDG de Finexs Cameroun.

Vidéo

Une vidéo de la scène, filmée depuis un téléphone portable, circule sur les réseaux sociaux. Sur celle-ci, on aperçoit un groupe de personnes discuter, sans entendre ce qui se dit. Puis la discussion vire à la bagarre. D’autres personnes accourent et se joignent à la mêlée.

On voit par la suite un homme roué de coups par plusieurs individus. Puis, l’un d’entre eux se saisit d’un bâton et assomme la victime, qui s’écroule. La vidéo a suscité l’indignation des internautes sur la Toile. La version qui prospère sur Internet est différente de celle de la direction générale de Finexs.

« Ce jeune gendarme a eu envie de faire quelques besoins pressants. Il se rend dans les toilettes publiques situées au sein de l’agence Finexs. Une fois qu’il a fini, les agents de sécurité de Finexs lui demandent de payer le montant de 100 FCFA. Faute de monnaie et ayant un gros billet, le jeune gendarme sollicite des agents de sécurité d’aller chercher la petite monnaie pour revenir payer. Sollicitation qui sera refusée par les agents et suivie par des éclats de voix qui aboutiront à des assauts sur le pauvre gendarme qui va être assommé », selon un post devenu viral sur les réseaux sociaux.

Le corps du gendarme a été déposé à la morgue de l’hôpital de la garnison militaire à Bonanjo, indique la chaîne de télévision privée Canal 2 international. Son collègue, « gravement blessé », se trouve en soins intensifs dans la même formation hospitalière, selon la même source.

P.N.N

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam