Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Médias : pourquoi Amougou Belinga suspend les programmes de Vision4 et Satellite FM et la parution de L’Anecdote

Médias : pourquoi Amougou Belinga suspend les programmes de Vision4 et Satellite FM et la parution de L’Anecdote

Paru le lundi, 24 août 2020 16:15

Le président directeur général du groupe L’Anecdote, Jean Pierre Amougou Belinga, dans un communiqué publié le 21 août 2020, annonce « une réorganisation interne » du groupe à compter du 22 août.

Cette mesure se traduit par la suspension des programmes et parutions des médias du groupe au Cameroun, en l’occurrence Vision4 télévision, Satellite FM et le journal l’Anecdote jusqu’à la fin de cette opération.

Si le communiqué officiel reste muet sur la durée de ce que la porte-parole du groupe qualifie de restructuration afin de le rendre plus compétitif, un proche du PDG parle d’une période d’environ deux mois.

« Cette restructuration s’imposait dans la mesure où il y a déséquilibre entre les ressources et les charges du groupe. C’est dire que la télévision, par exemple, dépense plus qu’elle ne rapporte. Mais on n’a pas besoin de suspendre les activités d’une entreprise pour la restructurer. C’est un très mauvais signal qu’on envoie aux partenaires et annonceurs », souffle un personnel de la boîte.

Au-delà des raisons officiellement invoquées, d’aucuns au sein de l’opinion veulent faire un lien entre cette décision et les déboires de Jean Pierre Amougou Belinga. Le PDG du groupe L'Anecdote est sous le coup d’une menace de poursuites judiciaires formulée par le gouvernement équato-guinéen. Ce dernier lui reproche la diffusion « d’allégations mensongères » sur un déblocage d’environ 15 milliards de FCFA à son profit pour son rôle supposé dans l’échec d’un coup d’État contre le pouvoir de Malabo.

De plus, le PDG du groupe L’Anecdote n’est plus en odeur de sainteté auprès de plusieurs pontes du pouvoir qu’il a violemment pris à parti sur Vision4 télévision ou dans des enregistrements audio ayant fuité dans les réseaux sociaux. Les médias du groupe L’Anecdote sont par ailleurs régulièrement sanctionnés par le Conseil national de la communication. Le régulateur camerounais des médias leur reproche de prendre des libertés avec les règles professionnelles, déontologiques et éthiques.

La décision de suspendre provisoirement les programmes et parutions de ses médias constitue un coup dur pour le personnel. D’après des sources internes, ces trois entités d’un groupe présent également en Guinée Équatoriale ou en République centrafricaine et qui vient de racheter TéléSud en France, emploient entre 200 et 250 personnes.

Dominique Mbassi

Lire aussi :

Sérail : Jean Pierre Amougou Belinga au centre d’une vaste fuite de conversations privées

Dernière modification le lundi, 24 août 2020 18:46

● E-Arnaques


● Fact Cheking






Inscription à notre newsletter

Chaque semaine la newsletter StopBlaBlaCam


Please publish modules in offcanvas position.