Rumeurs, idées reçues, clichés, superstitions, légende : qui dit vrai ? qui dit faux ?
Sud-Ouest : au moins trois élèves tués et une enseignante blessée dans une attaque attribuée à des séparatistes

Sud-Ouest : au moins trois élèves tués et une enseignante blessée dans une attaque attribuée à des séparatistes

Paru le mercredi, 24 novembre 2021 14:14

La confusion régnait encore plusieurs heures après une attaque au Lycée bilingue d’Ekondo-Titi (région du Sud-Ouest) dans la matinée du 24 novembre. D’après plusieurs sources locales, des hommes armés non identifiés ont tiré sur le campus du lycée et ont jeté au moins un engin explosif improvisé.

Cette attaque a fait au moins trois morts parmi les élèves et de nombreux blessés. Le réseau d’information Knews qui relaie l’actualité de la crise anglophone évoque les élèves Emmanuel Orume 12 ans, Joyceline Iken 16 ans et Emmanuel Kum 17 ans.

Une enseignante, « Madame Célestine », recevrait des soins au Baptist Health Center d’Ekondo Titi après avoir été atteinte par un projectile. SBBC n’a pas été en mesure de confirmer indépendamment cette information.

Pour l’heure, l’attaque n’a pas été revendiquée. Cependant certaines voix sur les lieux du drame pointent un doigt accusateur sur les affidés des milices séparatistes.

En octobre 2020, des miliciens avaient attaqué le collège Mother Francisca de Kumba. Cinq filles et un garçon avaient alors été sauvagement tués, certains à la machette. En septembre dernier, quatre personnes reconnues coupables de cette attaque ont été condamnées à mort.

L.A. 

● E-Arnaques


● Fact Cheking




 

Soumettez nous une rumeur à vérifier par nos équipes de journalistes

Please publish modules in offcanvas position.